Chronique Musique

Christophe : le vertige du K.O

Ecrit par Jism

Mon cher Christophe,

Je te suis depuis quelques années déjà, j’aime la plupart de tes albums et attends Les Vestiges Du Chaos avec autant d’impatience que le Panama des financements occultes. Je me souviens, il y a un peu plus d’un an, quand je m’étais déplacé jusqu’à Granville te voir pour un concert magnifique lors de ton Intime Tour (ici), tu nous avais fait part que ton prochain album sortirait début avril, sans en préciser l’année d’ailleurs. Un an plus tard, après avoir éliminé quelques concurrents pour l’écriture de la chronique du nouvel album, je me vois dans l’obligation d’y renoncer. Non pas que Les Vestiges Du Chaos soit mauvais, j’en sais foutre rien puisque je n’ai toujours pas eu l’occasion de l’écouter. Ce n’est pas faute d’avoir frappé à toutes les portes pourtant. Maison de disque, manager, l’Addict-Team a tout essayé et rien n’y a fait. Mais si certains ont eu la primeur de pouvoir écouter ton nouvel album trois mois avant sa sortie (le 29/01 pour être précis), nous, les petites mains, les gars ayant rejoint des magazines pour le web de façon bénévole, qui écrivons pour d’obscures raisons, ayant trait pour la plupart du temps à la passion (vous savez, un truc viscéral, incompréhensible pour des directeurs marketing), n’avons droit qu’à une option : aller se faire foutre.

christophe les

Bien sur, toi tu n’y es pour rien, limite tu t’en fous, tu créés ta musique, l’enregistres, te prépares pour tes futurs concerts et basta !! La com’ c’est pas ton problème, y a des gens dans ta maison de disque qui sont payés pour ça. Je l’entends et le comprends parfaitement. Par contre, si tu pouvais leur expliquer, à ceux qui s’occupent de ta promo, qu’il existe (hors radio et télé) depuis plus de deux décennies, d’autres médias que la presse papier, ce serait formidable. Ok la presse papier, spécialisée (Les Inrocks, Magic) ou non (Ouest France), touche pas mal de monde encore mais il existe un autre média qui en touche d’avantage : INTERNET. Oui mais voilà, et j’extrapole probablement la pensée de ton service promo, l’internet est rempli d’internautes irresponsables et aussi de pirates sans foi ni loi . Et parmi ces inconscients peut se cacher un chroniqueur pour ces webzines. Pensez-vous, si on leur donne un lien mp3, la première chose qu’ils vont faire sera de le diffuser autour d’eux en employant tous les moyens illégaux, de sorte que la campagne publicitaire tombera à l’eau. Bien sur avec la presse papier, moins de risque de fuites, les mp3 en papier ont fait leur preuve; mais faudra également que tu dises à ton équipe promo qu’il existe des liens mp3 qu’on appelle watermarkés, traçables, qui, s’il y a fuite, dénoncent instantanément le ou les fautifs. Mais pour ça faudrait qu’ils soient un tant soit peu au courant ou, plus probablement, qu’ils prennent leur neuroleptique un peu plus régulièrement afin d’apaiser ce sentiment de persécution qui semble les étouffer, et finissent par faire un peu plus confiance aux webzines qui, pour la plupart, sont, comme toi, mus par la passion de la musique.

J‘espère que tu ne m’en voudras pas de m’être autant épanché sur ta maison de disque et non sur ton disque mais ne t’inquiète pas, dès que j’en aurai l’occasion, je l’écouterai, l’achèterai probablement et en ferai une chronique dithyrambique, je n’en doute pas, car jusque là, tu ne m’as que rarement déçu.

Bien à toi.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire