Littérature Jeunesse

« Le Coupable » : qui a volé la hache du bûcheron ? Humour et parano !

Tôt le matin, le bûcheron réunit son matériel avant de partir au travail. Mais… Où est sa hache ? Impossible de mettre la main dessus !
Et ce gentil voisin, qui dort encore, à cette heure-là, c’est tout-de-même étranche… [sic]

Et le jeune lecteur sombre alors avec le bûcheron dans une paranoïa endémique qui contamine progressivement l’ensemble du livre. La folie du soupçon s’insinue dans l’esprit du bûcheron, se glisse dans ses propos (les mots se font chuintants), et envahit les illustrations (les lettres H s’immiscent dans les images). Le « très gentil voisin » paraît si évidemment coupable…

Cliquez sur les images pour les agrandir

Encore un superbe album chez le Rouergue, fort des partis-pris esthétiques audacieux qui font la renommée de l’éditeur. Ici, l’album, au rendu sérigraphié et imprimé en tons directs, est entièrement bicolore… Orange et vert ! Les illustrations sont pop, cartoonesques, voire psychédéliques, et rappellent les publications populaires des années 60… Et pourtant cette histoire est l’adaptation d’un conte taoïste du 5ème siècle avant J-C !

Un album drôle et magnifiquement illustré, qui aborde intelligemment la question du regard posé sur l’autre, et démonte avec humour la tentation de l’auto-persuasion.

Et puis bon, si vous avez perdu quelque chose chez vous récemment… Désormais vous saurez qui est le coupable !

Le Coupable de Sylvain Alzial et Sébastien Touache, paru aux Éditions du Rouergue, 2017

  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer