Chronique MusiqueMusique

Peaking Lights danse dans l’espace

Peaking-Lights-Cosmic-Logic-608x608

 

Peaking Lights est un duo de San Francisco composé à la scène comme à la ville d’Aaron Coyes et Indra Dunis. Après un excellent 936 et un poil décevant Lucifer, les 2 tourtereaux reviennent avec un Cosmic Logic sorti le 06 octobre chez Weird World diffusé par Domino Records.

Sur ce nouvel opus, Peaking lights change encore de style, moins dub, moins psychédélique qu’à leurs débuts, c’est dorénavant de la fucked modern pop comme le dit lui même Aaron Coyes. Afro-beat, Krautrock, synth pop, Peaking Lights mélangent les genres avec bonheur, comme si The Knife jouait sous les tropiques .

Indra Dunis pose sa voix discrète et nonchalante sur les compositions de son mari, orfèvre en synthétiseur, aidé à la production par Matt Thorney (LCD Soundsystem, DFA).

Peaking Lights est un groupe malin et érudit, trop même diront certains, tant ils essayent de nous embrouiller avec leurs simples chansons chatouillées par ces sons qui viennent dont on ne sait où. Cosmic certainement, Logic, c’est moins évident. Sur une même chanson (Telephone Call), le groupe cite à la fois Klaatu et The Carpenters, on avance sur les dance-floor, un livre sous le bras.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page