Chronique Musique Musique

Aloa Input, des bavarois sur Mars

Ecrit par Beachboy

aloa-input-mars-etc

Je suis con, mais je suis con, je ne vous dis que ça, Aloa Input sort début mars, un album qui s’appelle Mars Etc… et je ne trouve pas mieux que d’en parler au mois d’avril (voire en mai… ^^), c’est vous dire si je suis con. Je me voyais déjà drôle et subtil avec un Mars et ça repart, Mars, c’est divin ou en avant pour Mars, ce genre de sentences qui font tout mon charme. Et bien, non, me voilà au mois d’avril et je ne vais vous narrer que maintenant le bonheur que j’ai à me jeter derrière les oreilles l’impeccable musique de mes 3 munichois préférés, je me sens tout minable d’avoir attendu aussi longtemps, mais rattrapons donc cette erreur majeure.

Je m’auto pardonne à moitié quand même car cet album est encore meilleur sous le soleil du printemps et sa richesse se dévoile au fur et à mesure des écoutes et puis, n’oublions pas le Etc du titre, bref, il n’est jamais trop tard pour écouter Aloa Input.

Commençons par le début si vous le voulez bien et faisons les présentations : Aloa Input est donc un groupe bavarois composé de Marcus Grassl aux guitares, Florian Kreier (ou Angela Aux) au chant et à la basse et Cico Beck à la batterie (aussi connu sous le pseudo Joasinho pour quelques très jolis albums d’indietronica et partenaire de scène de The Notwist et Ms John Soda). On les a découvert avec le passionnant Anysome fin 2013, ils confirment leur talent avec ce nouveau disque et plutôt deux fois qu’une.

Au petit jeu des comparaisons, on citera bien sûr leurs compatriotes de The Notwist, mais aussi The Beta Band ou The Flaming Lips, soit des groupes sans frontières mélangeant sans retenue Folk et Electro, Pop et Psychédélisme, chansons à la fois ludiques et mélancoliques. On pense également beaucoup à Hood quand ceux-ci se font bousculer par la clique d’Anticon.

   

Far Away Sun, le 1er morceau illumine de suite votre journée, hymne electro pop à la Animal Collective, Perry attire le blues sur les pistes de danse comme un Beck de la grande époque, Vampire Song invite Kings Of Convenience chez Dan Deacon et c’est savoureux, c’est merveilleux, c’est bon, mais bon !

Chaque morceau est impeccable, O Brother est à la fois cool et endiablé, The Door se pare de teintes jazzy, 21st Century Tale (clin d’oeil à Hymie’s Basement) et Hold On s’enchainent tout en douceur électronique et que dire de Blabla Theory (là, pour le coup, on est vraiment sur la planète Mars !), Krk Blues (du grand Grandaddy) ou l’aérien Ruth The Communist.

Enregistré sur une petite île en Croatie, Mars Etc. transforme la planète rouge en paradis extra-terrestre, Aloa Input ne touche plus terre et joue aux petits génies scientifiques mélangeant sans vergogne Krautrock et Hip Hop, World Music et Indie Rock. L’album est incroyablement jouissif, à la fois très direct pour un plaisir immédiat mais aussi bourrés de subtilité et d’ingéniosité qui donne envie d’y retourner plus que de raison, l’album de l’été sorti en hiver en quelque sorte Mars Etc. est disponible depuis le 06 mars chez nos amis de Morr Music.

Site OfficielFacebook Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire