Chronique Musique

Angelo De Augustine, la jolie rupture

angelo de augustine
Photo : Jess Collins/ Differ-Ant
Ecrit par Beachboy

Label identique (Asthmatic Kitty records), tournées communes, même producteur (Thomas Bartlett),… les chemins d’Angelo De Augustine ne cessent de croiser ceux de Sufjan Stevens. Une écoute inattentive de Tomb, son nouvel album pourrait même faire crier au plagiat, du timbre de la voix au goût prononcé pour les douces mélodies mélancoliques.

Pourtant, Tomb est loin d’être un ersatz de l’œuvre de Sufjan et, porté par de belles influences, il réussit aisément à nous émouvoir.

Le barbu californien n’en est d’ailleurs pas à son premier coup d’essai puisque Tomb est son troisième album, après deux premiers disques, Spirals Of Silence en 2014 puis Swim Inside The Moon en 2017.

Il passe néanmoins un cap avec ce nouvel opus, enfin enregistré dans des conditions idéales, passant ainsi de sa baignoire aux Studios Reservoir à Manhattan. Un disque parfaitement soutenu par Thomas Bartlett, sans perdre la fraîcheur innocente qui illuminait ses premières chansons.

Rupture, errance, souvenirs douloureux d’une enfance compliquée… les thèmes des 12 chansons pourraient laisser imaginer une ambiance des plus plombantes. Tout à son contraire, il se dégage de Tomb un doux sentiment d’espoir et de renouveau, une délicate euphorie nous étreint à la fin de ce disque plus lumineux qu’il n’y parait.

Musicalement, c’est un peu le même sentiment qui prédomine. Si piano et guitares acoustiques, superbes au demeurant, occupent l’essentiel de l’espace, quelques synthés et boites à rythme viennent étoffer les plus belles pièces du disque (I Could Be Wrong ou Tide).

Magnifiques ballades (You Needed Love, I Needed You), folk songs épurées et aériennes (Kaitlin ou Wanderer), l’album tutoie souvent les anges et vous entoure d’un bonheur discret, le genre de petits instants à déguster au coin du feu quand un chagrin d’amour devient un joli souvenir et la promesse de jours meilleurs.

Ne vous arrêtez pas aux  évidentes influences (Sufjan Stevens bien sûr mais aussi Iron & Wine ou plus encore Elliott Smith) et laissez-vous porter par la voix douce et ensorcelante d’Angelo De Augustine !

Angelo De Augustine sera à Paris au Pop Up Du Label le 25 février.

Angelo De Augustine – Tomb
disponible depuis le 11 janvier chez Asthmatic Kitty Records/Differ-Ant.

Site officielFacebook Instagram

 

 

 

 

  •  
    15
    Partages
  • 14
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

Ajouter un commentaire