Addict Report Arts Visuels Chronique Musique Cinéma Musique Scènes Vidéo

Le Ballon rouge, magnifique Ciné-concert au Stéréolux !

Ecrit par Jeanne

11024743_935973319768979_2587785745033369048_n

 

Au petit matin, un jeune garçon trouve, suspendu à un réverbère, un gros ballon rouge qu’il s’empresse de décrocher. Chemin faisant à travers les rues de Paris (splendides rues populaires du Ménilmontant des années 50) une drôle d’amitié s’ensuit entre le garçon et le ballon, devenus inséparables. Mais bientôt cette situation inhabituelle interpelle et provoque l’incompréhension, la colère et la jalousie …

Primé à Cannes en 1956, également Oscar du meilleur scénario original en 1957, Le Ballon rouge, réalisé par Albert Lamorisse* à qui on doit également Crin Blanc (qui a tiré des larmes à des générations entières, enfants et adultes confondus), est un petit chef d’oeuvre de poésie tendre et réaliste.

WP_20150308_16_16_02_Pro

En ce timide mais (presque) joli mois de printemps, une belle proposition était offerte au Stéréolux à Nantes puisque les artistes François Ripoche, Laëtitia Shériff & Stéphane Louvain ont proposé leur propre lecture du court-métrage. Voix off, ambiances sonores et musique jouée (de manière improvisée parfois), sont autant d’éléments qui actualisent en même temps qu’ils rendent hommage à ce conte du quotidien, pourtant si attachant.

La projection affiche donc complet ce 8 mars dernier dans la salle Maxi du Stéréolux avec un public très hétéroclite, toute générations confondues. Dès l’arrivée de l’obscurité, le silence s’impose et les musiciens s’installent. Ainsi le guitariste Stéphane Louvain (French Cowboy, Little Rabbits,…) est aux côtés de Lætitia Shériff à la guitare baryton tandis que François Ripoche, saxophoniste de jazz, s’installe (étonnamment) derrière la batterie.

Commence alors une longue et belle intro qui donne le ton et après cette entrée en matière instrumentale, les premières images emplissent l’écran…

Compositions tendres et jolies interprétations accompagnent ainsi merveilleusement le film quand il s’agit des différents moments drôles et/ou affectueux dont les trois musiciens ont choisi de supprimer les dialogues sans que cela ne gêne à la compréhension du film et de cette façon nous donne leur propre lecture.

C’est aussi un accompagnement discret notamment par l’intégration à certains moments de parties vocales (des notes chantées aux différents timbres de voix) donnant encore plus d’envolées aux images et renforçant ainsi la poésie et l’onirisme du film d’Albert Lamorisse. Sans omettre aussi une composition plus prenante et un peu plus « oppressante » quand il s’agit de la course-poursuite engagée entre le jeune garçon et la petite bande voulant lui voler son ballon.

Une légère agitation du jeune public ne se fit d’ailleurs pas tarder dans la salle (on les entend, vous verrez !), tant on le sentait pris par l’émotion et l’envie que notre jeune héros en réchappe. Même si tout ne finit pas bien malheureusement pour le ballon rouge, le magnifique final est bien là pour soulager tout le monde.

Le film fini, les trois musiciens rejouent deux morceaux devant un public loin d’être pressé de repartir, laissant encore la magie et la poésie opérer sur son, notre quotidien … Superbe !

Un beau spectacle à voir absolument !

WP_20150308_16_45_12_Pro

***

François Ripoche est originaire de Nantes. Formé au jazz, il fonde en 1996 le festival Jazz sur Lie. Il est à l’origine du groupe de jazz Francis et ses peintres, qui collaborera notamment avec Philippe Katerine à partir de 2008 en réalisant les arrangements de Créatures puis en se produisant régulièrement avec lui.

Son site ici : François Ripoche

Egalement le site de Laëtitia Shériff, ainsi que celui de Stéphane Louvain & les French Cowboy

Pour le plaisir, un dernier extrait ici :

***

*Albert Lamorisse, né le 13 janvier 1922 à Paris, et mort en 1970 à Karaj en Iran, est un scénariste, réalisateur, producteur de cinéma. Lamorisse avait trouvé son style, et à travers ses films (Crin-Blanc, Le Ballon rouge ou Fifi la plume) s’affirma comme spécialiste du cinéma pour enfants aux aspirations poétiques.

Il a notamment fait Le voyage en ballon avec Pascal Lamorisse, Maurice Baquet & André Gille. Ce film d’une heure vingt-cinq date de 1960 est en fait une sorte de suite du Ballon rouge. Pascal et son grand-père partent faire le tour de la France à bord d’un ballon dirigeable, mis au point par le vieil homme. Son employé va vivre quelques mésaventures en tentant de les suivre en voiture.

Le film Le Ballon rouge est disponible en dvd et a été adapté en livre, tout d’abord en 1956 chez Hachette (livre illustré avec des photos en noir et blanc extraite du film) puis en 1976 aux éditions Ecole des loisirs.

Albert Lamorisse sur la Cinémathèque français

Pour en savoir plus sur le programme du Stéréolux : Ici

 

  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire