Chronique Musique Musique

Broken Twin, La Pureté des Sentiments

Ecrit par Lilie Del Sol

broken_twin_album-500x500

Broken Twin est une artiste qui m’a immédiatement bouleversée, dès les premières notes. Il m’est donc difficile d’en parler en gardant la pudeur qui s’impose dans un article musical. Vous comprendrez donc quelques égarements ou envolées incontrôlées. Tout de suite quelques notes pour capter votre attention avec le titre : Glimpse of a Time

Broken Twin est une jeune femme danoise du nom de Majke Voss Romme qui accompagnait il y a encore peu de temps son père au piano occasionnellement et ce, dès son plus jeune âge. Elle a toujours rêvé de cette carrière musicale mais les difficultés et la timidité accrue par l’adolescence l’en ont éloignée quelques temps. Et puis « les voyages forment la jeunesse » comme l’on dit souvent. Alors, Majke a voyagé, sa vie a filé de rencontres en rencontres, de villes en villes jusqu’à la rencontre avec une autre musicienne, Emilie, avec laquelle la « fusion créative » a sonné comme une évidence.

Elles ont donc formé le groupe Glass Arena. Grâce à ce groupe elles ont pu aller vivre dans un centre de résidence pour artistes situé dans le nord du Danemark. C’est à cette occasion que Majke rencontre celui qui deviendra plus tard son manager. Pendant trois années le groupe Glass Arena aura fait son petit bout de chemin. Un chemin qui s’est séparé musicalement uniquement. L’une a repris ses études, l’autre a continué son rêve musical. Glass Arena s’est alors transformé en Broken Twin.

Dès 2012, elle sort son premier EP, Hold On To Nothing, auto-produit et se fait remarquer par les plus grands noms. C’est donc en toute logique qu’en octobre 2013, Broken Twin signe avec le Label ANTI (pas moins que le même label que Kate Bush, Beth Orton, Elliott Smith, Tom Waits ou encore Nick Cave) et dévoile son premier single : Sun Has Gone. Sur ce single figure une face B, une reprise de Johnny Thunders : You Can’t Put Your Arms Around A Memory qui, dit-elle, est d’une grande influence pour elle comme les essentiels : Leonard Cohen, Bill Callahan, Nico, Lou Reed et Stina Nordenstam (une artiste qui cite Stina Nordenstam comme source d’inspiration est évidemment une grande et belle âme).

Majke ne rêve pas de stades, de tour du monde, de gloire, de fortune, elle veut simplement vivre de sa musique et pour la musique et communiquer avec les autres grâce à elle.

Cet album, May, arrivé à l’orée de ce mois de Mai est précieux, épuré et d’une grande humilité malgré la puissance émotionnelle qui s’en dégage. Cette modestie est probablement présente grâce à la simplicité des instruments choisi avec soin (piano, voix, cordes), de l’intimité dans laquelle Majke nous étreint. La magie opère immédiatement et vous êtes projeté dans les airs, en apesanteur, à l’abri de tout, de vous et des autres.

Majke veille sur vous durant un peu plus de 40 minutes impénétrables, plongé dans une intensité intérieure extrême frayant un chemin vers cet ailleurs qui sommeille en vous et dont vous n’aviez songé à l’existence.

Broken Twin a compris l’essentiel et a le don de nous le transmettre, ne nous en privons pas et réclamons-en plus. Cette artiste est l’essence même de la pureté et de la vérité des sentiments.

 Site officiel – Twitter officiel – Facebook Officiel – ANTI – Pias France

 En écoute sur Deezer :

Et sur Spotify :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

1 commentaire

Ajouter un commentaire