Arts Visuels Éphéméride Holy(me)

6 juillet 1907, naissance de Frida Khalo

Elle a marqué l’histoire de la peinture et est un symbole du féminisme et de la souffrance. Née Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón et dite Frida Kahlo, elle voit le jour le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Ciudad de México, la délégation de Coyoacán.

Même enfant, le visage de Frida Khalo était instantanément reconnaissable avec son regard intense, que l’on a associé à ses sourcils forts, aujourd’hui l’un des plus célèbres au monde. Frida n’a de cesse d’inspirer romans, livres pour la jeunesse, artistes et créateurs de mode. Frida Kahlo fut une artiste très productive qui nous a laissé de nombreuses œuvres marquantes. Artiste peintre mexicaine à la renommée internationale, reconnaissable entre toutes avec son goût pour le symbolisme, son univers très particulier, elle est l’une des plus grandes figures de l’art mexicain du XXe siècle.

Frida est devenue célèbre par sa création artistique très personnelle et son parcours de vie tumultueux, qui débuta par des épreuves physiques terribles : elle fut atteinte dès ses 6 ans par la poliomyélite. Des épreuves porteuses d’une expression picturale singulière et violente mais aussi des rencontres avec des personnalités fortes et marquantes comme son mari, le célèbre peintre Diego Rivera, qu’elle épouse en 1929, son amant, l’homme politique révolutionnaire Léon Trotski ou encore les créateurs du mouvement surréaliste, dont on elle se défendit de faire partie.

Tout au long de sa vie, elle garde une santé fragile et devra subir de nombreuses interventions chirurgicales, emprisonnée dans son corps après un grave accident d »autobus en 1925. Après son accident, qui la blesse à la colonne vertébrale et aux jambes, Frida est presque invalide. Si cette période est douloureuse pour la jeune fille, elle inspirera cependant son art de manière significative. Au cours de ses longs mois d’hospitalisation, elle demande à ce l’on installe un miroir au dessus d’elle. C’est alors qu’elle commence à peindre en se servant de son reflet comme modèle, d’où ses nombreux autoportraits.

Frida Kahlo en compagnie de Malu Block (là gauche) et Diego Rivera (à droite) // Photographie de Carl Van Vechten, 1932.

Ses toiles sont empreintes de culture mexicaine : tenue traditionnelle, bijoux locaux, portraits d’indigènes, éléments du folklore font ainsi partie intégrante de son œuvre. Reconnue pour ses toiles colorées, ses sujets symboliques et ses séries d’auto-portraits, inspirée par « tout ce qui [lui] passe par la tête sans aucune considération », ses peintures sont profondément personnelles. Frida Kahlo explore de nombreux thèmes, de son intérêt pour l’ancienneté et l’héritage à ses luttes avec son infertilité ou sa féminité. Ses peintures les plus célèbres semblent tout de même tourner autour de deux événements majeurs de sa vie : son traumatisant divorce avec Diego Rivera en décembre 1938, et l’accident quasi-mortel auquel elle a survécu à 18 ans.

Pour échapper à un quotidien extrêmement douloureux tout au long de sa vie, rythmé par les soins médicaux, les opérations chirurgicales, une amputation à la fin de sa vie (à laquelle elle ne survivra qu’un an), les interruptions de grossesse et la souffrance indicible de ce corps qu’elle ne peut maîtriser, Frida Kahlo se réfugie dans l’art. En 1938, elle fait une rencontre qui changera sa carrière professionnelle : celle d’André Breton et sa femme Jacqueline Lamba. Forte d’un large réseau, Jacqueline aide alors Frida à devenir l’une des peintres les plus connues de sa génération.

L’œuvre comporte 143 tableaux, très souvent de petits formats, un certain nombre ayant été peints alors qu’elle était alitée, dont 55 autoportraits témoignant souvent de sa souffrance physique et morale (Hôpital Henry-Ford (1932), Sans espoir (1945), seule ou en compagnie d’animaux (Autoportrait au collier d’épines et colibri (1940), Moi et mes perroquets (1941)…), parfois des portraits de famille.

Décédée en 1954, Frida est devenue, de son vivant, un symbole du Mexique à l’étranger, car son originalité artistique, basée sur des éléments spécifiques et clairement identifiables de la culture mexicaine, correspondait à l’affirmation de l’identité mexicaine par le nationalisme qui s’est développé après la révolution de 1910. Elle falsifia d’ailleurs sa date de naissance en 1922 en 7 juillet 1910, année du début de la révolution mexicaine.

frida kahlo

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.