Addict Report Chronique Musique

Et un, et deux, et trois HELLFEST

Ecrit par Jism

Bon, voilà, on ne peut pas faire plus explicite : pour la troisième fois Addict-Culture couvrira le Hellfest. À partir du 16 juin donc, vous suivrez de nouveau mes divagations païennes au sein des terres clissonnaises pour ce qui pourrait bien être, d’après des bookmakers satanistes bien renseignés, le dernier Hellfest de l’histoire, si certains résultats se voient confirmés après le 07 mai.

Je déconne mais sait-on jamais.

En tous les cas, je vais éviter de me répéter pour la présentation de ce nouvel épisode en vous épargnant un nouveau laïus sur l’éclectisme et la qualité de la programmation (il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les styles, comme d’hab’), pour me concentrer sur mes attentes.

Elles seront au moins au nombre de trois. Trois concerts dont deux inattendus/inespérés, me concernant.

Dans l’attendu, les suédois d’Opeth. Même si leurs derniers opus ne sont pas du niveau de Deliverance, Ghost Reveries ou encore Blackwater Park, un concert d’Opeth ne peut se rater (en espérant qu’ils privilégient les anciens titres).

Les deux plus belles surprises, à mes yeux, seront les concerts des norvégiens de Dodheimsgard, formation complètement barrée dont le dernier album, A Umbra Omega, est un des plus grands disques de métal de ces dernières années (chronique ici). S’ils parviennent à retranscrire la folie présente sur A Umbra en live, autant dire que ce sera un choc dont je devrais avoir du mal à me remettre. Et enfin, Skepticism, formation finlandaise, auteur de quatre albums (tous indispensables) plus un live en 26 ans d’existence, qui, avec Esoteric, a contribué à donner ses lettres de noblesse au funeral doom (chronique du live ici).

Par ailleurs, des raisons de se réjouir, il y en a plein d’autres.

Des véritables : Electric Wizard, la présence du label Debemur Morti avec Monolithe, Chelsea Wolfe, Mars Red Sky, Helmet.

Des curiosités : voir ce que peut donner sur scène la réunion entre Rage Against, Cypress Hill et Public Enemy grâce à Prophets Of Rage, ce qu’ont dans le ventre les vétérans de Ministry, Deep Purple, Aerosmith ou encore des petits « nouveaux » comme Regarde Les Hommes Tomber, et d’autres bien plus fantaisistes et personnelles : grâce à la présence d’Alcest, je vais enfin voir de la Neige en été.

Bref, tout ça pour dire qu’à Addict nous attendons de pied ferme le week-end du 16 juin pour vous faire un compte-rendu garanti sans mauvaise foi et d’une rare objectivité du prochain Hellfest.

Si vous voulez connaître la programmation dans ses moindres détails, c’est en dessous que ça se passe (et si vous ne voulez pas y passer des heures, cliquez sur Running Order).

Site Officiel

 Et pour écouter la Playlist Hellfest 2017 c’est également en dessous :

  •  
    14
    Partages
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire