Chronique Musique

Ilyas Ahmed, étrange et si proche

ilyas
Ilyas Ahmed / Closer To stranger / MIE Music SP
Ecrit par Beachboy

Trouvant depuis plus de 10 ans refuge chez quelques remarquables quoique discrets labels (Root Strata, Immune Records), Ilyas Ahmed poursuit son chemin et atterrît cette fois ci chez les londoniens de MIE Music, pour son nouvel album appelé Closer To Stranger, sur lequel il démontre encore une fois tout son talent.

Né à Karachi au Pakistan, Ilyas Ahmed arrive très jeune aux États-Unis et les sillonne de long en large avant de s’installer à Portland.

Ses premiers enregistrements sont effectués dans une ferme isolée et sortent au compte-gouttes ici et là. Ilyas marie sa double culture avec mélancolie et virtuosité sur des disques où le folk se fait expérimental à l’image de ses étranges pochettes et ses personnages aux yeux vides.

Son premier disque sort en 2005, Between Two Skies impose de suite cet univers ensorcelant où Low rencontre Six Organs Of Admittance. La guitare est reine, le rythme tend à l’errance et la solitude.

Ilyas Ahmed enchaîne ainsi au fil des ans les albums aux charmes diffus et entêtants, parmi lesquels on recommandera les excellents Speaking Of Shadows, Goner ou bien encore I Am All Your Own, sorti en 2015.

Son côté expérimental et sa résidence à Portland le rapprochent d’une artiste comme Liz Harris de Grouper, il n’est donc pas étonnant que ces deux-là collaborent en 2011 pour le splendide Visitor, superbe EP d’ambient et pour lequel on imaginerait bien une suite un poil plus longue.

En attendant cette éventuelle nouvelle visite, on se plonge avec plaisir dans Closer To Stranger, son petit dernier enregistré dans le studio du fidèle Justin Higgins. Ilyas Ahmed y est seul maître à bord ou presque, jouant de tous les instruments, la guitare bien sûr, mais également du synthé, des percussions ou encore de la tampura.

Seul Jonathan Sielaff de Golden Retriever ose le déranger de temps en temps de son fascinant saxophone, comme sur les magnifiques False Front et Zero To Below, soulignant la voix profonde, à la fois lointaine et chaude d’Ilyas Ahmed.

L’album distille une douce torpeur teintée d’une étrange tristesse, comme si, à l’instar de nombre de musiciens en marge, il se demandait ce qu’il fait dans un monde pareil, s’accrochant à ses 6-cordes comme un naufragé dans une mer calme avant la tempête.

Sleepwalker, Meditation On The Split Self, les titres de ses chansons définissent parfaitement l’ambiance, entre spleen et évasion, quelques riffs de guitares zébrant l’espace et le temps. Cancel To Reveal, Passing Lines, Ilyas Ahmed nous hypnose de ses berceuses pour les nomades que nous sommes.

Closer To Stranger est disponible depuis le 26 janvier chez MIE Music

Bandcamp

Ajouter un commentaire