Chronique Musique Tribune

« La bande son idéale de l’été » selon ORSO JESENSKA

Ecrit par Lilie Del Sol

Cher Addict-Culture, voilà quelques chansons d’été pour accompagner ou contrarier les inévitables et jouissives langueurs, les voyages immobiles ou non, les mélancolies douces. Un été pour se souvenir des étés passés (Summerhouse de The Divine Comedy) et pleurer les soirs tièdes et immobiles (Je suis un soir d’été, Brel) ? Un été dont il faudra profiter (Summer wasted, Belle and Sebastian) ? Un été pour danser au son du légume mésopotamien (Mocke, L’anguille) ou des Danses jaunes (Arlt, Patate de vivre) ? Danser la Jota (Manuel de Falla, Siete Canciones populares espanolas (jota) ? Pour rêver (Milton Nascimiento, Francisco) ? Un été pour s’enfuir (wooden home, cabane)? Un été pour espérer (L’été 68, Léo Ferré) ? Je ne sais pas trop à quelle musique l’été correspond le mieux. Je ne sais pas trop si l’insouciance, la légereté lui va mieux qu’à une autre saison. Espérons qu’il soit, à rebrousse poil, merveilleux (Merveilleux, Katerine).

Un été pour se souvenir des étés passés

et pleurer les soirs tièdes et immobiles …

Un été dont il faudra profiter

Un été pour danser au son du légume mésopotamien

ou des Danses jaunes


Danser la Jota

Un été pour s’enfuir ?

Pour rêver

Un été pour espérer

Je ne sais pas trop à quelle musique l’été correspond le mieux.
Je ne sais pas trop si l’insouciance, la légèreté lui va mieux qu’à une autre saison.
Espérons qu’il soit, à rebrousse poil, merveilleux.

Pour écouter Orso Jesenska

Facebook OfficielTwitter Officiel

Tous les artistes de la bande son idéale de l’été

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire