Chronique Musique Musique

This Is The Kit

Ecrit par Beachboy

a4233863739_10

 

On est quand même formidables sur Addict Culture : Pendant que mon fort estimable mais néanmoins farceur Vznt Inc. vous maltraite à coup de Madonna, Beachboy, votre sauveur auditif vous apporte le plein de douceur et de beauté, histoire de soigner vos oreilles maltraitées par la vieille Madonne.

Beau, en effet, il l’est ce nouvel album de This Is The Kit, Bashed Out, très beau même. Certes, côté fringues, Kate Stables, à l’image de la pochette, devrait peut-être lui demander conseil à la Madonna histoire d’améliorer son look Thérèse de Monsou, mais là, n’est pas le plus important

Pour ce 3ème disque après Krülle Bol en 2008 et Wriggle Out The Restless deux ans plus tard, This is The Kit, le groupe à géométrie variable autour de Kate Stables, anglaise de Winchester dorénavant installée sur Paris prend encore de l’ampleur en collaborant étroitement avec Aaron Dessner (The National) et en invitant, outre ses amis habituels (Rozi Plain, Jesse Vernon, Jamie Whitby-Coles) quelques très doués musiciens de la scène américaine.

Ainsi, on croisera, entre autres, Bryce Dessner, le frère de l’autre, Thomas Bartlett (Doveman) ou Matt Barick (Jonathan Fire Eater, The Walkmen), ce qui permet de donner une teinte plus rock à l’album et élargir l’univers folk de This Is The Kit, à la manière d’une Sharon Van Etten et son album Tramp, également passé entre les mains expertes d’Aaron Dessner.

L’atout numéro 1 de This Is The Kit reste malgré tout, la voix de Kate Stables, proche de sa musique, pure et profonde, irrésistiblement humaine.

 

Quelques accords, la voix douce murmurant misunderstanding, on est tout de suite sous le charme, Silver John marche sur les traces de The National. Sur Spores, Kate Stables ressort son banjo pour un folk intime et chargé d’émotion, émotion tout aussi palpable sur le magnifique morceau éponyme. Magic Spell se pare même de synthés, rare and remarkable chante-elle et on est bien d’accord avec elle. Nits ou Vitamins ont la grâce d’un José Gonzalez ou d’une Vashti Bunyan.

Bashed Out est un album à la fois intemporel et moderne, des racines folks tournée vers le grand large, vous pourrez en profiter dès le 07 avril grâce à Brassland.

Site OfficielBandcamp OfficielFacebook Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire