Chronique Musique Musique

Total Babes

Ecrit par Beachboy

total babes

Quand on est le batteur de l’un des meilleurs groupes de rock actuels, qu’on passe son temps sur la route pour se précipiter sur toutes les scènes du monde pour matraquer ses fûts et qu’on vient d’enchaîner très bons disques sur très bons disques, on est censé souffler et prendre un peu de repos bien mérité.

Oui, mais voilà, Jayson Geyricz, qui officie habituellement au sein de Cloud Nothings, n’est pas du genre à arrêter et vient nous offrir le 2ème album de Total Babes avec son copain Christopher Brown avec lequel il partage un autre groupe du nom de Swinlella (je sais faut suivre !), Heydays, après un premier effort paru en 2011, Swimming Through Sunlight.

Outre Geyricz et Brown, ont participé à ce très bon Heydays John Elliott d’Emeralds et Nathan Ward de Smooth Brain. Dylan Baldi, le chanteur de Cloud Nothings, en bon copain et pas chien, vient prêter main forte en jouant…du saxophone sur un morceau, le très barré et excitant Circling.

 

A l’origine, Total Babes avait été créé par les 2 bonhommes pour jouer des morceaux plus pops que ceux qu’ils peuvent s’autoriser dans leurs autres projets et c’est clair que l’album n’est pas si noisy que chez Cloud Nothings ou Swindlella, mais c’est clair aussi qu’en Ohio, on sait torcher des bonnes chansons incroyablement efficaces à reprendre en chœur, le cœur joyeux et le pied agile.

Total Babes se fait même tout doux sur le court instrumental Sunny Side ou le superbe Repeat Gold, qu’on aurait volontiers entendu chez The Feelies ou The Go-Betweens. L’album, malgré ces moments de douceur et ces synthés omniprésents, reste avant tout une bombinette punk pop à nous faire sauter dans tous les sens, et ce pendant la petite demi-heure que dure le disque.

Cool et nonchalant mais bien agité du bocal quand même, on est tout de suite dans le bain avec l’excellent premier morceau Blurred Times puis Heydays, on se dit que Pavement et Sebadoh  ont de dignes rejetons, Husker Du  n’est pas loin non plus quand on aborde Bone Dry Eyes, mon morceau préféré de l’album ou Will Come Around.

Simple et catchy, Heydays est un très chouette album, pour siffloter, rigoler et siroter entre copains. Il est disponible depuis le 18 mai chez Wichita et PIAS

 

Site OfficielFacebook OfficielBandcamp Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire