Séries

3 – 2 – 1… Twin Peaks en mode countdown

La machine de communication tourne à fond pour annoncer, teaser, afficher le retour de la série culte. Un troisième rendez-vous, 25 ans plus tard, comme il nous l’avait été promis par Laura Palmer dans la Black Lodge.

Une nouvelle ère.

Celle d’une planète désormais acquise à la cause mystérieuse de Twin Peaks et de sa galerie de personnages incroyables (dans tous les sens du terme), mais qui ont chacun leur propre système, leur marque de fabrique, et que l’on reconnaît à la moindre évocation.

Autant dire que l’impatience tient autant au fait de les retrouver que de découvrir les nouveaux visages, tant certains noms sont surprenants. James Belushi, par exemple. Vieux de la vieille en matière de comédie de série B depuis les années 80, paraît presque hors sujet dans ce contexte lynchien. Mais… après tout, Twin Peaks n’a-t-elle pas vu passer David Bowie ? Ou encore n’y a-t-on pas vu naître sous des traits transformistes le plus Mulder de tous les (cali)fornicateurs, David Duchovny ?

D’autres grands noms se bousculent au portillon, plus lynch-compatibles, comme Laura Dern ou Naomi Watts. Un casting de 217 personnes au total…!

Quand d’autres ne seront pas au rendez-vous, comme Lara Flynn Boyle (Donna Hayward),  Michael Ontkean (Sheriff Truman), Joan Chen (Josie Packard) et Piper Laurie (Catherine Martell).

Sans oublier les regrettés Jack Nance (Peter Martell) et Frank Silva (Bob).

L’attente aura été longue, et le nombre de fans se compte désormais en générations.

David Lynch et Mark Frost ont mis trois ans à écrire la suite de cette série phénomène, et quelques mois à la tourner. Tout ne se déroule plus uniquement dans la petite ville de Twin Peaks, et pour raccrocher les wagons de l’histoire, David Lynch lui-même conseille de revoir « Fire Walk With Me« , le long-métrage fabriqué en 1992 en volet antérieur à l’assassinat de Laura Palmer.

Le mystère persiste donc, le brouillard reste dense autour de la vallée, le suspense est travaillé jusqu’au bout, à la manière d’un calendrier de l’Avent… tant bien que mal, le décompte se fait, on retient son souffle, on garde son calme, en attendant le jour J, le cadeau. Un programme de 18 épisodes, un film de 18 heures.

Chaque jour voir se lever une image, se concrétiser une action, qui rappelle la date de révélation des premiers épisodes. Des très officielles révélations photographiques façon Twitter, jour après jour, en passant par les titres de transport Metrocard de New-York estampillées Twin Peaks, jusqu’au travail en trompe-l’œil de Leon Keer et Nate Baranowski face au bâtiment de la Brooklyn Academy of Music… tout est fait pour soutenir cette attente, sans rien délivrer de son contenu.

« I think everybody wants to have new experiences and a chance to go into a new world and experience it.

And I, personnally, don’t wanna know anything before I go in »

David Lynch

 

Rendez-vous donc :

Canal+ a décidé de diffuser les deux premiers épisodes non pas en +24 (à savoir le 22 mai), mais APRÈS la projection au Festival de Cannes, prévue le 25 mai à 19h30 en présence de Lynch.
Les pauvres téléspectateurs n’auront qu’à attendre le 25 mai à 22h25.
Quant à la suite des épisodes, leur diffusion commencera le 30 mai sur Canal+ Series, par une salve de quatre épisodes pour compenser le décalage dû au retard induit, puis un seul épisode tous les mardis à 20h50.

Une fois les compteurs temporels remis à l’heure, les réveils peuvent être enfin réglés. Pour ceux qui n’auront le cœur d’attendre, de temporiser, de prendre rendez-vous, la VOD sera leur planche de salut.

Ou l’abstention.

Site OfficielTwitterFacebook

  •  
    29
    Partages
  • 29
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire