Chroniques Musique

Irradiantes Warpaint

Depuis Head Up, disque concrétisant une progression artistique stimulante, les membres de Warpaint ont cheminé chacune de leur côté à la faveur d’itinéraires bis, notamment pour les besoins d’aventures en solo et quelques collaborations piquées ici et là. Six années se sont écoulées, une saleté de virus repoussant l’échéance d’un nouvel album en commun et ceci, malgré des interconnexions numériques relativement nourries et entamées sous les lueurs d’un mythique désert californien. A se demander si le contexte au ralenti n’aurait pas influencé fortement l’énergie de l’ensemble ?

La nouvelle création, mise en boite en compagnie de Sam Petts-Davies, voit donc le jour après une suspension relativement longue. De pointillés, il en est justement question à l’écoute du très éclairé Radiate Like This, quatrième LP de notre quatuor de charme.

Nous retrouvons avec enchantement des compositions qui poussent littéralement à la méditation, enveloppant d’une osmose vocale (la définition du chant des sirènes dans toute sa splendeur) de légers battements qui évitent la léthargie pure et dure au bénéfice d’une véritable architecture homogène et chargée de diffusions aérées.

 Warpaint joue avec une espèce de moue voluptueuse alors que ses guitares cotonneuses ne respirent plus vraiment d’influences new wave mais bien davantage de subtils picotements sibyllins. Le tout est mis en relief grâce à une pincée d’effets pesés avec justesse sur un socle quelque peu mélancolique. Malgré ce que pourrait laisser entrevoir le descriptif habituellement attaché au style dit « dream pop », nous sommes très loin des clichés emplis de froideur. Bien au contraire. L’humeur est floue mais nullement inconsistante.

L’auditeur notera le bruissement progressif de Champion dont les strates successives pourraient être comparées à la dégustation lente d’un millefeuille croustillant, également Hips dont le reflux tinté de noirceur dénote avec le reste bien plus détendu. C’est l’approche sensorielle imposant de manière remarquable cette fusion des styles, ce mélange qui chaloupe autant du côté des Caraïbes que sur des accords apaisés, un spectre lumineux laissant filtrer des couleurs pastel.

La production est à la page, imprégnée de l’époque qui se moque des qualificatifs. Warpaint réussi pleinement son retour, plaçant la juste note au moment opportun. Cette suite est donc logique, permettant aux adeptes des débuts de jauger la sortie par une mise en parallèle avec la plus sinueuse deuxième œuvre, indispensable à plus d’un titre mais peut être dépassée ici par une évidente formulation qui mérite pleinement son paquet d’écoutes. Il faut en effet défricher l’excellence planquée derrière les caresses de notre ouïe. Il sera alors aisé de décortiquer tout le plaisir qui en découle, toutes les raisons qui nous poussent à en extraire les succulences.


 

Radiate Like This – Warpaint

Virgin Records – 6/05/2022

 

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : David Coggins / Flickr

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page