Chronique Musique

Un été avec Madison Cunningham

Madison Cunningham

D‘habitude, l’été n’est pas une période faste pour la musique en solitaire. On lui préfère la plage, les pique-niques et autres activités sociales liées à la météo favorable. On délaisse vinyles, cd, cassettes et casques dans le salon ou le bureau pour les retrouver à la rentrée, quand la grisaille refait surface. A l’exception faite que, malgré les vacances estivales, je reste la même créature légèrement misanthrope, allergique à la chaleurs suintante et aux barbecues piaillards. Cela tombe bien, car parfois, même pendant ces deux mois étranges où les tenues vestimentaires sont réduites à des maillots de bain douteux et t-shirt bigarrés, sortent de petits trésors. Madison Cunningham et son album Who Are You Now aura bercé cette période caniculaire avec bonheur.

A tout juste 21 ans et avec 4 albums au compteur, elle fait les premières parties de Andrew Bird (et apparaît sur son ep We Are Olympians), et ce n’est pas un hasard ! On retrouve cette même approche musicale où les genres n’ont aucune frontière. Le jazz rejoint la pop qui se mêle à de la country, des ponts planants viennent interférer dans des moments incongrus pour repartir en parties pleines de rythme, la folk fricote avec le rock: c’est joyeux, original et incontestablement efficace. Ce qui fait surtout la force de Madison Cunningham, c’est sa virtuosité guitaristique (et vocale). En témoignent ses nombreuses covers qu’elle poste régulièrement sur YouTube (ci-dessous Sweet Adeline de Eliott Smith), et ses exceptionnelles sessions live.

L‘album est un concentré de tubes: fait rare, mais vrai. Madison vise juste dans chacun de ses (trop courts) dix titres. Le premier, Pin it Down, illustre parfaitement son talent. Avec un riff qui rappelle la prodigieuse Annie Clark (St-Vincent), elle impose son style: intemporel et groovy.

Ce sont donc les guitares et la basse, aussi très présente, qui servent de fil rouge aux chansons, mais qui parfois sont surlignées par un clavier (Song in My Head, Something to Believe et sa belle intro au piano, le génialissime Trouble Found Me, Plain Letters) ou des violons comme dans les superbes L.A. (Looking Alive), Like You do et Common Language.  Si Who Are You Now est une belle démonstration de la richesse instrumentale, rythmique et vocale de l’artiste, il se termine pourtant dans le plus simple (et le plus joli) des appareils: guitare-voix.

Un été, certes, mais pas que. Madison Cunningham signe ici un classique instantané qui risque de tourner longtemps sur les platines.

Who Are You Now est disponible depuis le 16 Août 2019 chez UMG Recordings, Inc. 

OfficielFacebookTwitterInstagram

 

  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire