ÉphémérideMusique

12 Novembre : 1982, sortie du single « Our House » de Madness

Lorsque paraît, en octobre 1982, The Rise & Fall, quatrième album du groupe ska britannique Madness, ces derniers sont déjà des superstars en Angleterre. L’immense différence entre eux et leurs pairs de l’époque s’exprimait par un flair indéniable pour la mélodie imparable et le gimmick qui tue, comme l’attestait déjà leur impressionnante collection de tubes jusqu’alors, du furibard One Step Beyond à l’imparable Embarrassment, en passant par le délirant Baggy Trousers ou le plus romantique My Girl.

Dans la foulée de ce disque d’un éclectisme lumineux, qui est depuis considéré comme leur sommet artistique tout en restant également leur plus gros succès commercial au Royaume-Uni à ce jour, le premier single extrait se distinguera des précédentes saillies du groupe en s’exportant bien au-delà des frontières européennes, devenant même leur plus gros carton aux États-Unis : en effet, Our House ira jusqu’à la septième place des charts américains de l’époque (le fameux Billboard Hot 100) et sera diffusé en rotation lourde sur la plupart des radios nationales US d’alors.

Cette chanson simultanément remuante et mélancolique, dressant le portrait à la fois émouvant et burlesque de la vie quotidienne d’une famille typique de la classe ouvrière anglaise de ce début grisâtre des années 80, vaudra à ses auteurs l’obtention d’un prestigieux prix en mai 1983 : le Ivor Novello Award de la meilleure chanson pop de l’année. De ce côté-ci de l’Atlantique, elle deviendra également l’hymne de toute une jeunesse à l’optimisme chevillé au corps, dont le rêve le plus cher, face à l’adversité conservatrice de l’époque, restait malgré tout de fonder une famille et de lui donner un toit.

our house

Àce jour, Our House demeure l’un des classiques les plus incontournables du répertoire scénique de Madness, jusqu’à donner son titre, au début des années 2000, à une comédie musicale basée sur l’impressionnante collection de standards de cette formation emblématique et cruciale dans l’Histoire de la musique pop britannique.

Site OfficielFacebook OfficielInstagramTwitter

Je dédie cette éphéméride à Virginie Lenormand, qui m’a fait découvrir cette chanson il y a exactement trente ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page