Littérature Francophone Photographie

Astrid Waliszek, Ombres nomades : des mots à l’image

Ecrit par Velda

Astrid Waliszek use de toutes les armes pacifiques qu’elle sait manier pour envoyer à ceux qui la connaissent des messages  poétiques, ironiques, mélancoliques, inventifs. Auteure de Topolina, roman paru chez Grasset en 2011, des Ogres, pièce publiée en 2015, du recueil de poèmes A peine assez de mes bras (JFE 2015) et de nouvelles, Vu de ma fenêtre, parues à la Librairie Galerie Racine (2016), c’est la photo qu’elle a choisie cette fois pour « dire quelque chose du monde et l’effleurer sans l’égratigner », comme elle l’exprime elle-même dans le texte de 4° couverture de ses Ombres nomades, parues chez JFE fin 2016.

Astrid Waliszek, Ombres nomades

 

Ombres nomades réunit photos troublantes et courts textes narratifs en ce qui ressemble à un journal qui ne parlerait, en apparence,  que des autres, ceux et celles que l’artiste a choisi d’évoquer de façon intime mais pudique. Sauf que bien sûr, au fil des pages, on se rapproche, tout près, de l’auteure et de sa sensibilité propre. Ses mots sont comme ses images : justes même quand ils sont flous; les angles qu’elle choisit dans ses photos se retrouvent dans son approche de l’écriture; ce qu’elle cache est sûrement aussi important que ce qu’elle laisse voir dans ses photos, et à sa manière, Astrid Waliszek sait aiguiser notre curiosité et notre imagination, nous permettant ainsi de jouer les indiscrets et de nous glisser dans son univers esthétique. Sans jamais oublier de préserver sa part de secret…

Astrid Waliszek, « Ombres nomades », double page intérieure

 

Astrid Waliszek

« Ce livre est intitulé Ombres nomades parce qu’on ne saisit jamais que l’ombre de soi, des autres : là où est la photo j’étais. » écrit Astrid Waliszek dans son introduction. Voilà, très exactement, ce qu’est ce livre, objet à la fois sensuel et poétique, porteur de réminiscences et véhicule d’émotions.

Astrid Waliszek, Ombres nomades, Jacques Flament éditions

Exposition « Ombres nomades » jusqu’au 28 janvier à La Midinette – 2 rue Robert Planquette 75018 Paris, puis à partir du 2 février à la Galerie Z – 6 rue des Soeurs noires – 34000 Montpellier

 

Page Facebook d’Astrid Waliszek  – Site de l’éditeur

Image bandeau : Photo : Backs, 1981, Tuija Lindström.

Ajouter un commentaire