Séries

Deutschland 83

Ecrit par Koel

Deutschland_83

Il est vrai que cet été, toi autant que moi, les gens, on avait mieux à faire que de traîner devant un écran.

Cependant, ça n’a pas empêché quelques nouvelles séries d’être diffusées. Des bonnes et des moins bonnes. Et, parmi elles, on retrouve cette production de la chaîne RTL, programmée par Sundance TV: Deutschland 83.

Il n’est pas franchement étonnant, quand on suit l’actualité récente et ses menaces de troisième guerre mondiale, de voir naître des séries de plus en plus nombreuses traitant de la période de la guerre froide. On se souvient des récents The Americans, The Game ou encore The Assets. C’est donc au tour des allemands de nous proposer une histoire d’espionnage à une époque particulièrement tendue et très peu traitée. Que ce soit sur petit ou grand écran.

Petit rappel des faits : en 1983, j’avais 8 ans et je passais le plus clair de mon temps sur mon vélo avec ma bande de potes. Autant te dire que tout cela m’est passé carrément au dessus. Mais ne nous dispersons pas.

Cette année là, 6 ans avant la chute du mur de Berlin (et ÇA, même moi je m’en souviens), l’Allemagne est encore divisée en deux. Avec, à l’ouest, la RFA et, à l’est, la RDA. La première étant la zone d’occupation britannique, française et américaine (dite Trizone), après la seconde guerre mondiale. La deuxième étant sous occupation soviétique. Les principaux dirigeants dans ce contexte sont Khol pour la RFA, Honecker pour la RDA, Reagan pour les USA et Andropov pour l’ex URSS.

Les russes installent des missiles, à moyenne portée, qu’ils pointent vers les pays occidentaux. En réponse, les américains déploient les leurs sur le territoire allemand. Bref, ils ont le doigt qui gratte, juste au dessus du bouton de lancement. C’est la crise des euromissiles. Ça pue.
Et c’est dans ce contexte que ce déroule l’histoire de ce jeune soldat d’Allemagne de l’est, Martin Rauch, recruté par la Stasi (services secrets de RDA) afin d’en faire, en deux temps trois mouvements, un espion et de l’envoyer en mission d’infiltration en RFA.

Jusqu’ici, ça se tient. Mais les raisons pour lesquelles il est recruté, sa formation au métier d’espion et son infiltration plus qu’aisée sont traitées un peu trop légèrement pour que l’intrigue reste crédible.

Tu l’auras donc compris, les gens, cette série est plutôt moyenne.

Mais je te conseille tout de même d’aller y jeter un œil curieux, si tu n’étais pas né au moment des faits ou, pour les autres, simplement de te divertir avec une bande son que tu reconnaîtras avec un plaisir certain et des anecdotes dans lesquelles tu te retrouveras peut être.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire