Chroniques Musique

L’hybridation par Django Django

Born Under Saturn, le précédent album des écossais de Django Django, était un florilège de synthétiseurs et de sons alambiqués, un bric à brac lumineux et vintage.

Pour leur nouvel opus dénommé Marble Skies en référence à la vue hypnotique d’un ciel semblable à un bloc de marbre, le quatuor s’est détaché de cette vision rococo pour revenir aux prémices de leur musique. Plus sobre, plus instinctive et totalement hybride.


Les singles Tic Tac Toe aux harmonies et visuels totalement perchés, In Your Beat et sa mélodie entêtante, annonçaient du très très lourd en cette fin d’année 2017. Chose promise chose due, l’album au premier titre éponyme envoie !

Allo ! Cela commence donc avec Marble Skies et son  imparable refrain entre Daft Punk et Blondie, dont l’unique écoute procure la soudaine envie de danser ou de chantonner, voire les deux en même temps. C’est ensuite la voix de Rebecca Taylor (Slow Club) qui vient se poser sur un morceau aux allures jamaïcaines, sorte de La Isla Bonita plus dansant.

Dès le début, Django Django brouille les pistes, serpente entre les genres. Pour notre plus grand plaisir.

Django Django/Fiona Garden

Alors que le calme mais rythmé Furthers suit la trajectoire rock blues induite par Tic Tac Toe, Sun Dials emprunte un chemin planant, complètement jazzy. Le morceau est en fait composé d’un titre de l’artiste tchèque jazz-fusion Jan Hammer (The Seventh Day extrait de l’album The First Seven Days sorti en 1975) que David Maclean, leader du groupe, a samplé. C’est audacieux et tout à fait génial.

C’est ensuite Beam Me Up, introduction logique au fou In Your Beat, qui prend le pas. Les beats rappellent la musique allemande des années 70-80, entre Kraftwerk et NEU!. On ne peut en effet renier l’influence qu’a pu avoir le genre Krautrock sur les écossais, dont le point d’acmé est le très électronique Real Gone. Et puis, dernier morceau, autre ambiance. Avec Fountains, le groupe nous ramène à ses mélodies pop et biaisées, leur signature. Ici, pas de chichis, Django Django termine sur des harmonies vocales accompagnées de bruits bizarres et drums. Pour nous surprendre une fois de plus ? Sûrement. Et c’est bien cela leur plus grande force.

Pointu, ludique, acidulé, énergique, riche… Marble Skies est la potion (presque) magique pour bien démarrer l’année.

Marble Skies de Django Django est disponible depuis le 26 janvier 2018 chez Because Music.

Site officielFacebook TwitterInstagram

Les Django Django seront en concert le 5 mars à Bruxelles (Ancienne Belgique), le 10 mars à Paris (La Cigale), le 12 mars à Strasbourg (La Laiterie) et le 19 mars à Lille (L’Aéronef).

  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page