Chronique Musique

Drinks, petite boisson corsée et subtile

drinks
Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH
Ecrit par Beachboy

Quand une galloise retrouve un californien dans un petit village du Sud de La France pour composer quelques ritournelles, on peut s’attendre à un drôle de résultat, surtout quand on connait les 2 oiseaux en question.

En effet, Cate Le Bon et Tim Presley donnent une suite au déjà très barré Hermits On Holiday avec Hippo Lite, le tout nouveau Drinks sur lequel folie douce et beau soleil font bon ménage.

L‘album a été réalisé à Saint Hippolyte Du Fort, joli petit village du Gard. Nous comprenons donc mieux où ils sont allés chercher le titre du disque, les petites bêtes du coin ont également été mises à contribution, puisqu’on entend de ci de là, quelques grenouilles profitant de la quiétude de l’endroit.

La rencontre entre Cate Le Bon et Tim Presley parait tout à fait naturelle, géographiquement d’abord puisqu’elle est dorénavant installée en Californie, c’est d’ailleurs elle qui a produit l’excellent Wink, le dernier disque de Tim.

Musicalement aussi, les 2 ont cette envie permanente de d’exploser style et mélodie en toutes liberté, comme des enfants farceurs, quitte à nous perdre dans leurs méandres de leur folie.

Si Cate Le Bon, tout au long de ses 4 réjouissants albums, a plutôt exploré une pop psychédélique et arty et Tim Presley un garage rock mélodique, Drinks nous embarque dans un art punk expérimental, où des bouts de mélodies se croisent et se décroisent, dans un joyeux bordel.

Les 12 titres de ce court album donnent l’impression immédiate de se retrouver sur la place de ce petit village, sous un soleil chaud, entouré par deux musiciens qui semblent faire le malin mais vous scotchent direct par leur capacité à vous attraper l’oreille et ne plus la lâcher, à coups de basse funky .

Blue From the Dark installe cette atmosphère étrange, douces voix et bruits parasites, petite musique légère et coucher de soleil un peu inquiétant. La No Wave de Real Outside nous donne l’impression de couler au fond d’une rivière rafraichissante.

Drinks joue en permanence sur les contrastes et les contre-pieds et nous baladent dans tous sens, comme un séjour hors du temps au fin fond d’une campagne hors du temps aussi belle qu’étrange. Le (dis)tordu Corner Shops suit ainsi le mélancolique Greasing Up.

La folie nous guette de plus en plus à l’écoute de Ducks ou Leave The Lights On, bizarre, vous avez dit bizarre ? Cate et Tim nous peignent un tableau bucolique version dadaïste.

Hippo Lite est un drôle d’objet, trip bricolo et espiègle mené par 2 musiciens qui retrouvent le plaisir des jeux enfantins perdus dans la nature, allez donc prendre l’air avec les enivrants Drinks !

Hippo Lite est disponible depuis le 20 avril chez Drag City/Modulor

 

Le site de Cate Le BonLe site de Tim Presley

Facebook de Drinks

 

  •  
    11
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   

Ajouter un commentaire