Addict ReportDanseScènesThéâtre

Sans pourquoi, Ni comment : Elvoluia 2057

02_04_bellavieza_gc_9968_bd
© Collectif Bellavieza

Vendredi a été, * soupir de regret *, mon dernier soir au FUN 21 . J’ai choisi de voir la pièce Elvoluia 2057. Plutôt très enthousiaste et entourée de deux amis, je me suis dirigés pour la dernière fois au plateau 1 pour pouvoir profiter de ma dernière soirée.

Et ben du coup j’ai passé un super moment ! J’ai adoré. Je ne sais pas exactement quoi, ni comment, mais j’ai adoré. Cette pièce part d’un concept futuriste et dystopique où « les règles sur la procréation sont devenues très strictes ». Bon. Je ne sais pas si c’est ce que j’ai vu, ou ce que j’ai compris d’ailleurs. Mais cette pièce à la mise en scène incroyable m’a fait passer du fou rire à l’angoisse profonde et tout ça de manière extrêmement agréable. J’ai pu profiter du sentiment étrange d’être passé complètement à côté du sens de la pièce, et celui d’avoir tout compris en même temps.

Elvoluvia (8)
© Collectif Bellavieza

L’absurde et la caricature s’enchaînent, suivis de moments plus sérieux, de réflexions difficiles et de folie pure. Jusqu’à la scène de fin, extraordinaire, la claque du festival. Une fuite majestueuse de l’actrice principale vers le renouveau, le changement, la liberté. Le fond de la scène devient porte sur le monde (littéralement), et on suit sa magnifique échappée.

Pour être plus brève, dans Elvoluia 2057 je me suis éclatée, je crois que j’ai tout compris, mais rien compris… Comme quoi on n’a pas besoin de trouver un sens, une compréhension ou une symbolique pour passer un chouette moment.

A voir, et revoir !

Merci au Collectif Bellavieza pour toutes les photos du FUN 21 Festival.

 

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer