Cécile Le Berre Illustrations Cinéma Éphéméride

22 mars : 1966, sortie de « Masculin Féminin » de Jean-Luc Godard

masculin feminin
Masculin Féminin par Hgoly(me)

Onzième long-métrage de Jean-Luc Godard, Masculin Féminin débarque sur les écrans français le 22 mars 1966, et le cinéaste suisse surprend à nouveau son public avec ce film totalement opposé au précédent.
Adieu stars, Cinémascope et Technicolor, revoilà le noir et blanc pour cet essai sociologique sous forme d’enquête sur la jeunesse française de l’époque.

masculin feminin

Le film décrit l’impossible relation et l’incommunicabilité entre Paul et Madeleine, héros de cette comédie dramatique, interprétés par Jean-Pierre Léaud et Chantal Goya.
Tout juste démobilisé, Paul a travaillé à l’usine, est à la recherche d’un travail et milite contre la guerre du Viêt Nam. Il rencontre Madeleine, jeune fille de son temps, dans les locaux de la revue Mademoiselle Âge tendre. Jeune chanteuse, elle se préoccupe plus de sa réussite dans le métier que des manifestations et sentiments de son ami. Paul finit par trouver un emploi dans un institut de sondage où il est chargé de faire une enquête sur les principales préoccupations des Français…

À l’aide d’interviews qu’il utilise comme matériau pour ses dialogues, Godard cherche à répondre à la question : « Comment a-t-on 20 ans dans les années 60 ? »
Coincé entre deux générations,  celle des enfants de la Libération et celle des « enfants de Marx et de Coca-Cola », il s’efforce de comprendre cette génération qui vient juste derrière la sienne et avec laquelle il ne partage pas grand-chose, si ce n’est un militantisme politique actif.

Sur toile de fond de guerre du Viêt Nam, d’élections présidentielles, de violence, d’érotisme, de contrôle des naissances, cet essai cinématographique laisse entrevoir les prémices de forts changements dans les rapports entre hommes et femmes dans cette France des sixties, celles de la contestation estudiantine ou encore de la révolution sexuelle en marche.

Les dialogues crus, la liberté de ton et les thèmes encore tabous évoqués dans le film (le plaisir, l’avortement, la contraception) lui valurent d’être interdit aux moins de 18 ans à sa sortie.

  •  
    12
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

Ajouter un commentaire