Cécile Le Berre IllustrationsÉphémérideMusique

14 avril : 1983, sortie de l’album « Let’s Dance » de David Bowie

[mks_dropcap style= »letter » size= »85″ bg_color= »#ffffff » txt_color= »#000000″]H[/mks_dropcap]érésie pour les fidèles de l’époque ! En 1983,  avec son nouvel album Let’s Dance, David Bowie choisit de quitter l’expérimental dans lequel il avait baigné durant une décennie et de mettre le cap sur le mainstream.

Son album précédent sorti en 1980, Scary Monsters (and Super Creeps), marquait déjà l’envie de se tourner vers autre chose. Adieu au Major Tom le junkie sur Ashes To Ashes et surtout la présence du dansant Fashion, qui préfigurait le futur titre Let’s Dance. David Bowie part dans la foulée à la recherche de nouveaux sons et d’un nouveau public.

Nile Rodgers en 1999 – Par IAmMisterD123

Il s’associe pour cela au producteur de musique Nile Rodgers, pionnier du disco et auteur également d’un chapelet de tubes impressionnants comme Like A Virgin de Madonna l’année suivante. Les deux acolytes travaillent dans le chalet suisse de Bowie et Rodgers fait subir un profond lifting aux maquettes que lui présente le dandy. Ainsi lorsque David Bowie lui fait écouter sa version originelle de Let’s Dance, le producteur ricane et  lui dit : « Tu ne peux pas jouer ça, l’appeler Let’s Dance et t’en tirer à bon compte. Si tu appelles une chanson Let’s Dance et que personne ne danse, c’est un flop, point.  » Rodgers en simplifie alors les accords, tout en en changeant la rythmique. Le même traitement sera appliqué sur les autres maquettes de Bowie, dont Modern Love, une chanson inspirée par Little Richard dont une photo où il pose en costard rouge dans une Cadillac aurait crée le déclic pour la conception du disque dans la tête de Bowie. « C’est comme ça que je veux que mon album sonne ! » aurait-il dit à Rodgers. Ce dernier fait cependant fi des envies rock ‘n’ roll de Bowie pour injecter des touches funk et disco sur tout le disque. L’album est arrangé, enregistré, produit et mixé en  seulement deux semaines et sans retouche à New-York quelques temps plus tard, les deux complices le trouvant parfait ainsi.

Malgré des critiques mitigés à sa sortie, jugeant pour certains le disque superficiel, Let’s Dance plait au grand public et est un énorme succès commercial avec 140 millions d’exemplaire vendus, grâce à cette combinaison parfaite entre disco, pop et funk. Les trois premiers titres de l’album Modern Love, la reprise du titre de Iggy Pop, China Girl, morceau inspiré par la femme de Jacques HigelinKuelan Nguyen, et Let’s Dance seront d’énormes tubes. Le clip de China Girl ira même jusqu’à remporter le MTV Video Award face à la vidéo de Michael Jackson, Thriller.

Objectif atteint donc pour Bowie qui relancera sa carrière alors un peu sur le déclin mais aussi pour Nile Rodgers qui affirmera : « Avant Let’s Dance j’avais eu six échecs d’affilée, après ce disque, tous ceux qui travaillaient sur mes disques étaient numéro 1 ! Le succès du disque était tellement énorme que ça a changé le cours de nos carrières. »  Let’s Dance reste l’album le plus vendu de David Bowie à ce jour. Bien que toujours controversé, il ne cesse de nous coller l’envie d’enfiler nos chaussures rouges et de danser sous la lune avec le caméléon génial de la pop.

  •  
    78
    Partages
  • 76
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page