Cinéma Éphéméride

18 mai : 1897, naissance du réalisateur Frank Capra

Frank Capra

Si je vous dis Arsenic et vieilles dentelles ou la vie est belle, vous pensez à ? … Frank Capra, bien entendu, de son vrai nom Francesco Rosario Capra, cet immense  réalisateur, scénariste et producteur américain d’origine italienne, auquel on doit tant de grands films.  Né le 18 mai 1897 à Bisacquino (Sicile, Italie) et mort le 3 septembre 1991 à La Quinta (Californie, États-Unis), c’est un de mes réalisateurs préférés, je dois l’avouer !

Fils d’immigrés italiens, Frank Capra débuta dans le cinéma par hasard, et démarra comme scénariste et gagman avant d’entamer une carrière de réalisateur. Il participa, grâce à son association avec le producteur Harry Cohn, à l’essor de la Columbia et devint l’un des metteurs en scènes les plus importants du cinéma américain des années 1930, remportant trois fois l’Oscar du meilleur réalisateur.

Il signa plusieurs grands succès devenus des classiques et tourna avec les plus grands acteurs et actrices de son temps dont Cary Grant, Gary Cooper, James Stewart, Barbara Stanwick et tant d’autres encore. On peut citer parmi ses grands succès NewYork / Miami, L’Extravagant Mr. Deeds, Vous ne l’emporterez pas avec vous, L’Homme de la rue, mais aussi le formidable et hilarant Arsenic et vieilles dentelles et le magique et inoubliable La vie est belle, qu’il faut absolument regarder à l’époque des fêtes de fin d’année. Capra réalisa également plusieurs films de propagande pendant la Seconde Guerre mondiale, pour être au plus près du moral des troupes.

Salarié de studio, il fut néanmoins l’un des quelques metteurs en scène de Hollywood à bénéficier d’une totale liberté artistique pour la plupart de ses films, et l’un des premiers à pouvoir imposer l’idée du réalisateur comme auteur du film. Son nom était connu du grand public et figurait au-dessus du titre sur les affiches promotionnelles de ses films, avant celui des vedettes. Il tenta plusieurs fois de fonder sa propre société de production indépendante, sans succès.

Sa carrière déclinant, il prit sa retraite au début des années 1960 et publia son autobiographie, The Name Above the Title : An Autobiography, en 1971.

 

  •  
    10
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   

Ajouter un commentaire