BD

« L’essentiel des gouines à suivre » d’Alison Bechdel : sexe, humour et réflexion

l'essentiel des gouines à suivre
Ecrit par Célina Weifert

Il faut absolument découvrir cette bande dessinée de l’américaine Alison Bechdel ! En deux tomes, traduits en français par les éditions indépendantes et associatives Même pas mal, elle nous fait partager le quotidien de lesbiennes new-yorkaises, des années 1987 à 2008. Aussi addictive qu’une série, avec des filles toutes plus attachantes les unes que les autres, cette BD des Gouines à suivre est tout simplement indispensable.

On y fait la connaissance de Mo (alter ego de l’auteure), Loïs, Sydney, Sparrow, Ginger, Clarice et les autres qui vivent comme elles peuvent un quotidien tour à tour underground, pantouflard, révolutionnaire, familial, sexuel…On les aime, on en tombe raide dingue, elles nous émeuvent, nous agacent, nous font rire… Combattantes du quotidien, et aussi adeptes de la couette et du canapé-chaussons, elles n’ont de cesse de s’interroger sur la société et la place que celle-ci leur accorde.Très drôle, bousculant les idées reçues sur le genre, la famille et la sexualité, cette formidable BD est salutaire !

l'essentiel des gouines à suivre
l'essentiel des gouines à suivre

 

Alison Bechdel a dessiné les aventures de ces femmes en plusieurs épisodes sous le nom de Dykes to Watch Out For dans la revue féministe Womanews, dès 1983. Dans la préface du premier tome des Gouines à suivre, elle nous explique qu’elle espérait rendre les lesbiennes plus visibles aux yeux d’une société puritaine. Elle voulait dans un premier temps démontrer leur caractère « plus évolué », se battant « sur le front de tous les combats contre l’injustice sociale ». Mais comme « déduire le général du particulier ne tient pas vraiment pas la route », il a bien fallu qu’elle prenne en compte que les lesbiennes n’appartenaient pas toutes à la contre-culture et que certaines pouvaient être des « provocatrices réactionnaires » ou des « colonels », faisant elles aussi leur coming out dans les années 90.

Et ce sont ces contradictions, auxquelles se heurtent les héroïnes d’Alison Bechdel, qui donnent une épaisseur savoureuse à cette bande dessinée. Libraires, travailleuses sociales, femmes d’affaires, avocates, étudiantes, professeures, célibataires ou mères de famille, elles doivent composer avec une société très hétérogène qui connaît bien des crises.

Traversant les mandats de Bill Clinton et de George W. Bush, marchant à Washington pour défendre leurs droits, assistant à la guerre du Golfe, à la montée du conservatisme, aux attentats du 11 septembre 2001, pouvant se marier à San Francisco…, Mo, Sydney, Loïs et les autres se cherchent une place, tout en cherchant aussi l’âme sœur.

Analysant finement et questionnant les revendications de toutes et tous, gay, lesbiennes, bi et trans, Alison Bechdel met en scène, avec un humour qui fait mouche, des personnages certes emblématiques mais surtout, surtout, irrésistibles ! Son dessin en noir et blanc fait bien ressortir les expressions, à l’instar de Robert Crumb et Howard Cruse qui font partie de ses références. Cette BD est à la fois une radioscopie de la société américaine, avec une plongée dans les grands combats pour la défense des droits, et une chronique intime et désopilante d’un groupe d’amies et de compagnes de lutte

 

 

Site de la série

L’essentiel des gouines à suivre d’Alison Bechdel, en 2 tomes : 1987-1998 et 1998-2008
Traduit de l’américain par Corinne Julve – Editions Même pas mal, septembre 2016 et août 2018

 

 

Ajouter un commentaire