Brèves de Platine

Etta James – Miss Etta James

Brève de platine

Saluons pour ces nouvelles brèves de platine les rééditions d’excellente facture des disques de La Face Cachée.
Tout d’abord avec Etta James et son second album, sorti en 1961. Nous ne reviendrons pas sur la qualité de l’album, excellent disque baigné de rock, de rhythm and blues, mais plutôt sur les raisons qui ont conduit Primitiv’ Sounds à ressortir ce disque maintes fois réédité.

La particularité de Miss Etta James est d’être un disque sorti par le label Crown Records, entre deux sorties du label Chess Records (l’une en 1960 avec At Last !, l’autre quelques mois après la sortie de Miss Etta James en 1961), pour essayer de se faire de la maille sur une artiste dont ils n’avaient pas complètement capté le potentiel artistique et commercial. De 1955 à 1959, Etta James sort, sur Modern Records, une dizaine de singles. Une fois passée chez Chess Records et au vu du succès d’At Last!, Crown Records, filiale de Modern Records, se rend compte de sa bourde et sort ce faux album mais véritable compilation des singles de la demoiselle.

Après, certaines questions se posent : pourquoi seulement dix titres sur ce disque alors qu’il aurait pu en comporter vingt quatre ? Et de ce fait, pourquoi en avoir omis certains (Tough Lover) et privilégier d’autres ? pourquoi changer certains titres ? Pourquoi … Bref, des questions qui resteront probablement sans réponse mais n’empêcheront pas d’apprécier à sa juste valeur la réédition d’un album de rock/rhythm ‘n’ blues qui swingue comme rarement.

etta james

Miss Etta JamesEtta James

Sorti le 15 Novembre dernier chez Primitiv’ Sounds.

 

En écoute

Site web Facebook Instagram

 

  •  
    18
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer