Chronique Musique Musique

Ex Hex Girl Power !

Ex-Hex-Rips

 

Ex chanteuse d’Helium entre autres, Mary Timony avait sorti quelques très bons disques en solo dans les années 2000 dont un album qui s’appelait Ex Hex en 2005. Quelques années plus tard, aujourd’hui en fait, elle revient avec son nouveau groupe qui s’appelle Ex Hex. Ex Hex est en fait un trio féminin qui, outre, Mary Timony, comporte Betsy Wright à la basse et Laura Harris à la batterie.

Leur premier album RIPS vient de sortir chez Merge Records le 14 octobre et c’est un vrai plaisir que de se plonger dedans, 12 chansons entre power pop et indie rock. Certes, on est là dans du très classique, guitare, basse batterie et en avant la musique mais on partage le fun que ces dames semblent vouloir diffuser, le genre de disques à écouter très fort sur son auto-radio et brailler yeah yeah yeah à tue-tête. Tous les refrains sont accrocheurs (How You Got That Girl, Waste Your Time parmi mes favorites), la guitare bastonne, la batterie assure, on se rappelle avec émotion  The Beat, les Ramones ou les Runaways, on pense même parfois à Elastica (moins mais ça m’évitera de passer complètement pour un vieux crouton), bref ce disque vous met une énorme patate, plaisir immédiat garanti.

Même quand sur Hot and Cold, elles pompent allégrement le Sweet Jane du Velvet Underground, on ne leur en veut même pas, tellement c’est malignement fait. Elles ont ressorti Mitch Easter (REM, Moose…) pour la production et le Monsieur n’a pas perdu la main, on se croirait revenu dans les 70s, production nickel.

Énergique, mélodique, payez vous une bonne tranche de bonheur simple avec Mary Timony et ses copines, les années ont passé mais de temps en temps sauter dans tous les sens, ça fait du bien et tant pis si mes gosses se foutent de ma tronche.

L’album est sorti le 6 Octobre dernier et est disponible chez tous les bons disquaires et en écoute sur Spotify :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire