BD

La vie sauvage des Grands Cerfs

Choisir une bande dessinée parmi toutes celles disponibles à profusion tient parfois à peu de choses. Souvent c’est la couverture et les dessins qui vont attirer le regard, cela a été le cas ici, et les couleurs… ici principalement du bleu.

Gaétan Nocq

Les Grands Cerfs est donc l’histoire d’une jeune écrivaine qui décide de se retirer du monde dans une métairie des Vosges alsaciennes avec son compagnon. Elle découvre un jour qu’elle se trouve sur le chemin de passage des cerfs qu’elle n’a jamais vus jusque-là. C’est suite à la rencontre d’un photographe animalier qui l’initie à l’observation et l’affût qu’elle décide de se lancer dans l’écriture d’un nouvel ouvrage sur ce thème et qu’elle aperçoit enfin son premier cerf, un grand cerf. Très vite, elle va se rendre compte de la fragilité de leur écosystème qui en fait presque une espèce en voie de disparition. En cause, la vie humaine et plus particulièrement les chasseurs et l’ONF, qui est plus préoccupée de la survie de l’industrie du bois dans la région que de la préservation de la vie sauvage.

Gaétan Nocq

Véritable plaidoyer pour la protection de la nature et de ses habitants, les dessins crayonnés dans différentes teintes de bleu sont d’une poésie incroyable, d’autant plus que nombres d’entre eux sont sans paroles et laissent voir la beauté de ces forêts qui risquent de disparaître à terme…

Gaétan Nocq

Gaétan Nocq dit avoir eu envie d’adapter le roman de Claudie Hunzinger après l’avoir entendue à la radio défendre son coin de nature… nul doute que lui-même va donner envie à nombre de lecteurs de découvrir le roman original dont son histoire est issue…


Les Grands Cerfs de Gaétan Nocq

 

Daniel Maghen,  23 septembre 2021

 

Site webFacebookInstagramTwitter

Gaétan Nocq


Image bandeau : Domaine du Haut Jardin

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page