Chroniques Musique

Guy Blakeslee, le voyage vers l’inconnu

Quarante ans cette année, le musicien américain Guy Blakeslee, originaire de Baltimore, aujourd’hui installé en Virginie, demain sûrement ailleurs, poursuit son parcours musical fait de tours et de détours avec la sortie de Postcards From The Edge, superbe recueil de chansons venues de l’imagination débordante de notre ex-Entrance, encore et toujours en partance.

C’est en effet sous son pseudo d’Entrance qu’Addict Culture avait craqué pour ce drôle de bonhomme à l’occasion de la sortie de Book Of Changes, superbe disque paru en 2017, dans lequel Guy Blakeslee semblait prendre son envol, quitter son costume de bluesman rachitique pour se transformer en crooner magnifique.

Auparavant, Guy avait empilé de projets plus discrets en compagnie de Paz Lenchantin, aujourd’hui bassiste chez les Pixies, gardant son nom de naissance pour des œuvres plus expérimentales.

Il semble cette fois-ci complètement abandonner Entrance, qui devient le nom de son label pour continuer en tant que Guy Blakeslee, avec ce Postcards From the Edge, digne successeur de Book Of Changes.

Les chansons ont été composées au fil de ces voyages, entre Paris et Londres, avant d’être retravaillées dans son petit logement à Los Angeles. En parallèle, sa rencontre avec l’ingénieur du son Enrique Tena Padilla (Oh Sees, Wand) fut déterminante, car c’est ce dernier qui lui conseilla de finaliser ses compositions à la Nouvelle Orléans, au studio du Preservation Hall Jazz Band.

Superbement enregistré, entouré du batteur Derek James et des chanteuses Hale May, Rachel Fannan et Laele Neale, dont le très attendu nouvel album, Acquainted With the Night sortira fin février chez Sub Pop, Postcards From the Edge distille ses magnifiques mélodies telles des cartes postales luxuriantes envoyées de l’au-delà.

Compositeur hors pair, voix électrisante, Guy Blakeslee enchaîne les belles et grandes chansons, de Sometimes à What Love Can Do en passant par l’envoutante Giving Up The Ghost, le lyrisme se fait ici fragile, la beauté se pare de mystère et trouve son chemin dans le moindre détail.

Un grand disque tout simplement, dans la lignée de Leonard Cohen ou Roy Orbison !

 


 

Postcards From the Edge – Guy Blakeslee

 

Entrance RecordsDiffer-Ant – 05 février 2021

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : Eliot Lee Hazel

 

  •  
    11
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page