Addict Report

Hellfest : cinquième année d’addiction !!!!!!

Ecrit par Sei Pacchi

Bon, on vous fait la surprise ou pas ??? Allez, soyons fous : c’est parti pour une cinquième année consécutive de collaboration entre Addict-Culture et le Hellfest !

Comme tous les ans, Jism pourrait vous « servir le même blabla vantant l’éclectisme de la programmation, la convivialité d’un festival à dimension gigantesque, et tous les mérites qu’on peut attribuer au Hellfest », maaaaaiiiiis non. Cette année, ça n’est pas lui qui le fera, mais son accompagnatrice, ou garde-malade, au choix. Car si le grand chroniqueur, qui vous a habitué à ses live-reports, sera toujours au rendez-vous, l’Addict-Team a décidé de lui dépêcher quelqu’un de nouveau pour le surveiller, tout ça pour éviter les débordements (mais en est-il encore capable?), vaguement tenter de le remettre dans le droit chemin (si tant est que ça soit encore possible), mais surtout remettre régulièrement des piles dans son sonotone, remplacer ses doigts perclus de rhumatismes (à force d’écrire des chroniques dans des conditions extrêmes) et mieux encore, lui apporter un discernement qui commence à lui faire sérieusement défaut (la faute à de trop nombreuses heures d’écoutes musicales parfois un peu violentes me dit-on dans l’oreillette). C’est donc moi, Sei Pacchi, qui vous servirai de guide avec mes goûts certes parfois douteux aussi, maaaaais un poil plus modernes !

Du coup, dans cette programmation d’enfer, Papy Jism mettra un point d’honneur à se rendre sur les sets d’Envy, Dark Tranquility, Daughters, Young Gods… alors que, de mon côté, Sum 41 aura mes faveurs, tout comme Punish Yourself, Within Temptation, Shaargot ou encore Le Bal Des Enragés.

hellfest

Après, il faudra bien qu’il y ait des concerts en commun, histoire d’essayer le défibrillateur. Aussi, je pense l’accompagner sur quelques têtes d’affiches comme Gojira, Dropckick Murphys, Ultra Vomit ou encore les légendaires Tool.

Une nouveauté qui est très bien pour le croulant, c’est le Knotfest, sorte de mini Hellfest qui aura lieu la veille sur les Main Stages. La programmation devrait le remettre en condition pour le lendemain, lui faire s’entrechoquer les rares neurones encore vivants et ramener sa mémoire vive sur « on » grâce au retour d’Amon Amarth et Ministry. Moi, j’en profiterai pour revoir Sabaton, Papa Roach et surtout Slipknot. De plus, il faut mentionner une autre initiative parfaite de la part du Hellfest : celle de consacrer une journée spéciale groupes français, ça permettra de laisser la momie sur la Main Stage 2 de 10 h 30 à 2 h du matin sans avoir à la bouger. Magnifique !

Bref, comme chaque année, ce sera une programmation qui enverra du lourd. Ne manque plus que le même temps, la même ambiance que l’année dernière, et tout sera comme d’habitude : un moment génial et dément. Et crevant. Même pour une jeune comme moi. Alors imaginez Jism… Pour découvrir la programmation complète, suivez le lien ici, et pour un avant-goût musical, c’est en dessous que ça se passe.

Toute la programmation

Site officielFacebookTwitter

Ajouter un commentaire