BD

Le bel effet miroir de « La Fille dans l’Écran » de Manon Desveaux et Lou Lubie

manon desveaux
Ecrit par Dominique Robin
C‘est un format inédit, né d’une écriture à quatre mains, que nous proposent Lou Lubie et Manon Desveaux. Ces deux auteures se donnent la réplique dans La Fille dans l’Écran publié chez Marabout : elles mettent chacune en scène, des deux côtés de l’Atlantique, la bucolique française Coline et la tempétueuse canadienne Marley.

marion desveaux

Ces dernières vont se parler en ligne, se raconter leurs vies et se laisser bouleverser par des sentiments naissants. Un ouvrage vivant, créatif et sympathique.

Six mois pour produire un ouvrage de 200 pages ? Pari tenu pour Lou Lubie (Goupil ou face, Vraoum), fondatrice du Forum Dessiné, un site où les dessinateurs de tous niveaux communiquent en BD. Voici plus de 10 ans, elle y rencontre Manon Desveaux, qui travaille pour le cinéma d’animation. Et puis récemment apparaît cette idée folle d’un livre sur le principe d’une création partagée. Avec chacune ses idées, son style graphique et sa sensibilité.

Le résultat est à la hauteur puisqu’on se laisse convaincre par l’histoire, les traits des personnages, l’émotion grandissante qui les anime, le récit se fondant sur la relation amoureuse et épistolaire, via portable et réseaux sociaux, de Coline et Marley.

manon desveaux

La première a souffert de phobie scolaire. Angoissée, elle a trouvé refuge à la campagne, à proximité de ses grands parents très aimants. Mais sa mère lui met la pression pour qu’elle reprenne ses études avec un seul objectif en tête : réussir ! Rien de tel pour perturber Coline, qui manque de confiance en elle et ne s’intéresse qu’au dessin. La seconde vit avec Vincent à Montréal. Venue au Canada pour y faire des photos, elle travaille finalement dans un café depuis 4 ans. Un boulot alimentaire que son chéri ne l’incite pas à quitter, la raison devant l’emporter sur la passion…

Le pauvre ne sera pas déçu du voyage ! Aveuglé par sa petite vie bien rangée et ses sorties entre potes, il ne perçoit pas le mal être de Marley qui, contactée par Coline pour participer à un projet de bande-dessinée, va se laisser bercer par une nouvelle musicalité !
De fait, les deux filles se parlent beaucoup et finissent par se rencontrer en France, au-delà de l’écran habituel de leurs conversations. Le noir et blanc qui situe le quotidien de Coline va ainsi côtoyer un panel de couleurs vives et tranchées, caractéristiques de l’univers dessiné de Marley. Les pages dialoguent en permanence, donnant à la BD un rythme soutenu.

manon desveaux

Le décalage horaire sur le fond, le découpage original sur la forme… L’album soutient l’attention par ses astuces scénaristiques et graphiques. Il en devient un objet de lecture tout à fait intéressant s’agissant de décliner les rapports humains au-delà d’internet, et carrément pertinent dans sa manière de traiter un sujet sensible.

Chapeau les filles !

La Fille dans l’Écran de Lou Lubie et Manon Desveaux
Marabout – janvier 2019

Ajouter un commentaire