Poésie

Pierre Vinclair : ensauvager les mots et le monde

C’est un livre hors norme que signe Pierre Vinclair, ouvert à d’autres voix et langues. La Sauvagerie est une œuvre puissante qui tente de rapprocher l’effort poétique à l’effort écologique.
Le recueil est composé de 499 dizains divisés en douze chants. La forme du dizain n’est pas là pour figer l’écriture. Au contraire, elle y est protéiforme et multiple. Pierre Vinclair a invité 50 poètes à écrire un dizain et composé La Sauvagerie en une impressionnante épopée.
Ces voix de poètes sont toutes très différentes, que ce soit celles de Dominique Quélen, Thomas Vinau, Liliane Giraudon ou encore la jeune poétesse Julia Lepère (que Pierre Vinclair a éditée dans sa collection Sing aux éditions Le corridor bleu).

Tout d’abord le poète ne s’adresse / pas à la société mais un homme / de solitude à solitude, de silence à silence / (comme l’écrit Roberto Juarroz)Pierre Vinclair

La fougue de l’auteur, déjà pourvu d’une œuvre considérable, est visible dans La Sauvagerie. Il parle vaillamment de l’état du monde et de sa santé mis à mal par l’Homme. Le lecteur pourra y retrouver cette énergie pour repenser son rapport au sauvage. La pluralité des voix et des langues offre une caisse de résonance à ce que propose Pierre Vinclair.
Nous n’avons qu’une envie en refermant le livre, c’est d’ensauvager le monde, rendre la nature libre d’envahir nos vies et nos têtes, comme du lierre ramifiant nos pensées. Pierre Vinclair rend plurielle sa poésie, par l’appel à ces 50 poètes et en écrivant également en anglais, pour mieux englober l’ensemble de la terre.

La Sauvagerie incite à cet impératif qui est d’ensauvager le monde et d’éviter le pire qui se profile. Pierre Vinclair, plutôt que se faire le porte-parole d’un nouveau mouvement écologique, applique cela à sa poésie. Il n’est pas là pour donner une leçon mais pour faire poids en compagnie d’autres. Il place en premier plan cette sauvagerie essentielle à l’équilibre de la terre. Quand il fait la liste des espèces en voie de disparition, on conscientise non pas par l’éclaircissement mais par l’insondable poésie qui provoque des images et une autre manière de penser.

Si la poésie a un rôle, il est autre que celui du politique ou de la philosophie. Elle permet une conscience inédite de l’état du monde. Pierre Vinclair comprend cela. Il donne à l’art de la poésie un regain époustouflant en proposant un ouvrage aussi dense qu’essentiel.


 

La Sauvagerie de Pierre Vinclair

 

Éditions Corti,  4 juin 2020

 

Site web Facebook Instagram Twitter

Pierre Vinclair

 


Image bandeau : Bela Geletneky / Pixabay 

  •  
    91
    Partages
  • 90
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer