Brèves de Platine

L&S : When The Vowels Fall

When the vowels fall

When The Vowels Fall – L&S

 

Les anges tombent, les feuilles également à l’automne et les voyelles aussi, laissant les consonnes résonner seules dans le vent. L&S est le projet imaginé par Anthony Laguerre et  G.W. Sok. En 2015, à l’occasion du montage de l’album Like It Is du duo Filiamotsa, l’artiste nancéien et sa complice Émilie Weber avait convié l’ex chanteur du groupe néerlandais The Ex pour une partition déjà tendue et habitée. Cette fois-ci, c’est avec le concours d’Eric Thomas (guitare), Jean-Michel Pirès (batterie) et l’orchestre du GAM de Nancy que se dévoile When The Vowels Fall.

Puissance symphonique et dureté vocale y sont étalées pour une épreuve magnétique, une œuvre laissant entrevoir un monde compulsif où les cordes kidnappent la fureur du rock abrasif d’Utter Matter avant que le spoken word boisé de Medicine ne s’extirpe doucement de cette humeur marécageuse… Puis, le fracas sous une impulsion soudaine… La fureur agonise finalement sur la cadence d’un troublant pizzicato. Les relents neurasthéniques de l’ensemble pourraient nous renvoyer à la dramaturgie tirée du registre de Portishead avec cette musique qui colle à l’émotion et le trouble de son conteur.

C’est une poésie amère dont les respirations se lient au travers des arrangements soignés. La noirceur de Down Goes To Blue renvoie aux pistes effrayantes de Swans. A Case of Fire qui clôture l’affaire marque un contraste en retenue, tel le dernier murmure d’un animal blessé. A la sortie, il en ressort une étrange fascination, attirante bien que redoutable, ce sentiment profond d’avoir assisté à l’exposition d’une fresque aussi grandiose qu’effrayante.

Sérotine Records / Tractor Notown – 23 septembre 2022

 

Image bandeau : Arnaud Martin

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page