Littérature EtrangèreLittérature Francophone

Notre rentrée littéraire #04

Chaque semaine, jusqu’à fin octobre, nous vous proposons de découvrir nos choix – totalement subjectifs ! – parmi une rentrée littéraire généreuse. Un bon moyen de s’y retrouver dans ce foisonnement de publications, puisque nous y présenterons aussi bien des titres d’auteurs confirmés que des ouvrages de romanciers moins connus, voire débutants. Littérature française, littérature étrangère, littérature dite « de genre » ou pas : la diversité est au rendez-vous, à l’image de la curiosité des chroniqueurs d’Addict-Culture. Parmi les romans que nous vous présentons dans cette rubrique, certains feront bien sûr l’objet de chroniques plus approfondies.


Consumée de Antonia Crane
Traduit de l’anglais (US) par Michael Belano
Paru chez Tusitala, 10 septembre 2021

Antonia Crane, Consumée, TusitalaTout juste débarquée de sa campagne, la jeune Antonia devient strip-teaseuse à San Francisco. Arrivée là presque par provocation, en combattante lesbienne féministe, elle devient vite accro à l’argent facile et au regard des hommes. Mais quand cette ancienne boulimique sujette aux addictions tente de reprendre le contrôle de sa vie, sa mère tombe malade. Pour payer ses soins, Antonia doit remonter sur scène, voire aller plus loin encore, quitte à risquer la prison… De San Francisco à Los Angeles en passant par La Nouvelle-Orléans, Antonia Crane dépeint l’industrie du sexe, sa face sombre, mais aussi la solidarité qui s’y déploie. Tour à tour Stevie, Violet, Candy ou Lolita, c’est cachée derrière des pseudonymes aguicheurs qu’elle explore les tréfonds du désir humain. Et appréhende la solitude qui tenaille ses clients autant qu’elle. Porté par un regard tendre et sans fard, ce premier roman autobiographique raconte l’histoire d’une fille prête à tout pour sauver sa mère, et d’une femme bien décidée à construire elle- même sa liberté, et à s’affranchir jusqu’à s’accepter, enfin.

Les éditions Tusitala sur  Instagram – Facebook

 

Double Nelson de Philippe Djian
Paru chez Flammarion, 25 Août 2021

Philippe Djian, Double Nelson, FlammarionUn « double Nelson », c’est une prise de soumission qui consiste, dans un match de catch, à faire abandonner l’adversaire. Mais on peut aussi s’en servir dans une relation amoureuse.

Tout commence par une séparation. Luc et Edith ont vécu quelques mois d’un amour intense, jusqu’à ce que le métier de cette dernière – elle fait partie des forces spéciales d’intervention de l’armée – envahisse leur quotidien au point de le défaire.

Sauf que quand, réchappée d’une mission qui a mal tourné, Edith le prie de la cacher chez lui le temps de tromper l’ennemi à ses trousses, c’est la vie de Luc qui bascule et son roman en cours d’écriture qui en prend un coup. Ces deux-là qui peinaient à vivre ensemble vont devoir réapprendre à s’apprivoiser, alors qu’autour d’eux la menace d’une riposte de mercenaires se fait de plus en plus pesante. Il faudra bien que certains se soumettent…

 

 

Les éditions Flammarion sur TwitterInstagramFacebook

 


Les Ombres filantes, de Christian Guay-Poliquin 
Paru chez La Peuplade, 02 Septembre 2021

Christian Guay-Poliquin, Les Ombres filantes, La PeupladeDans la forêt, un homme seul marche en direction du camp de chasse où sa famille s’est réfugiée pour fuir les bouleversements provoqués par une panne électrique généralisée. Il se sait menacé et s’enfonce dans les montagnes en suivant les sentiers et les ruisseaux. Un jour qu’il s’est égaré, un mystérieux garçon l’interpelle. Il a une douzaine d’années, semble n’avoir peur de rien et se joint à l’homme comme s’il l’avait toujours connu. L’insolite duo devra affronter l’hostilité des contrées sauvages et déjouer les manigances des groupes offensifs qui peuplent désormais les bois.

Après le succès international du Poids de la neige, traduit dans plus de quinze langues, Christian Guay-Poliquin revient avec un roman juste et astucieux. Incitant à l’aventure, Les Ombres filantes questionnent le sens de la communauté et revisitent les classiques de la survie en nature.

Les éditions La Peuplade sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Tu aimeras ce que tu as tué de Kevin Lambert
Paru chez Le Nouvel Attila, 10 Septembre 2021

Il ne fait pas bon vivre pour les enfants de Chicoutimi : viols, accidents tragiques, meurtres insensés ont raison de la plupart. Heureusement, la plupart d’entre eux ressuscitent, pour mieux prendre leur revanche sur leur ville natale. Le jeune Faldistoire, mène le bal, tirant les ficelles, détournant du droit chemin son camarade Almanach, organisant des rodéos de la mort dans son quartier.

Le roman de Kevin Lambert fait partie de la première sélection du Prix Médicis.

Kevin Lambert a 25 ans, et est né à Chicoutimi, au Canada. Il poursuit à l’Université de Montréal un doctorat en création littéraire sous la direction de Catherine Mavrikakis. Très impliqué dans la scène littéraire canadienne, il été libraire au Port de tête, et participe aux revues Moebius et Spirale, ainsi qu’à plusieurs émissions de Radio Canada.

 

Les éditions Le Nouvel Attila sur Instagram – Facebook

 


Troll de Eiríkur Örn Norðdahl
Traduit de l’islandais par Jean-Christophe Salaün
Paru chez Métailié, 26 Août 2021

Eirikur Orn Norddahl, Troll, MétailiéHans Blær est né hermaphrodite, sa mère a refusé une opération immédiate, et iel s’est choisi le seul prénom épicène de la langue islandaise. Très jeune, iel a compris que les adultes n’avaient pas le monopole de la définition de la moralité.

Et, un jour, iel s’est retrouvé derrière un écran et a su qu’iel pouvait dire tout et son contraire, être ellui et tous les autres en même temps. Et puis, Hans Blær est devenu célèbre, sur Internet, à la radio, à la télé : un freak en croisade contre les gauchos et la bien-pensance, un kamikaze ultra cultivé prêt à brûler tout à son passage, un troll, jusqu’au jour où iel fera le pas de trop et devra fuir la police, le public, la presse – la lie et la pègre…

Un roman explosif, drôlement cruel et cruellement poignant, sur les excès idéologiques des sociétés contemporaines, sur la volatilité anonyme des réseaux sociaux et sur les absurdités morales qui imprègnent nos sphères les plus intimes. Eiríkur Örn Norđdahl est un franc-tireur qui semble tirer à l’aveugle sur la foule, mais qui vise entre les yeux des contradictions et de l’hypocrisie sociale du XXIe siècle.

 

 

Les éditions Métailié sur Twitter – Instagram – Facebook

 

La Nuit tombée sur nos âmes de Frédéric Paulin
Paru chez Agullo, 09 Septembre 2021

Frédéric Paulin, La Nuit tombée sur nos âmes, AgulloGênes, juillet 2001.

Les chefs d’État des huit pays les plus riches de la planète se retrouvent lors du G8. Face à eux, en marge du sommet, 500 000 personnes se sont rassemblées pour refuser l’ordre mondial qui doit se dessiner à l’abri des grilles de la zone rouge. Parmi les contestataires, Wag et Nathalie sont venus de France grossir les rangs du mouvement altermondialiste. Militants d’extrême-gauche, ils ont l’habitude des manifs houleuses et se croient prêts à affronter les forces de l’ordre. Mais la répression policière qui va se déchaîner pendant trois jours dans les rues de la Superbe est d’une brutalité inédite, attisée en coulisses par les manipulations du pouvoir italien. Et de certains responsables français qui jouent aux apprentis-sorciers. Entre les journalistes encombrants, les manœuvres de deux agents de la DST, et leurs propres tiraillements, Wag et Nathalie vont se perdre dans un maelstrom de violence. Il y aura des affrontements, des tabassages, des actes de torture, des trahisons et tant de vies brisées qui ne marqueront jamais l’Histoire. Qui se souvient de l’école Diaz ? Qui se souvient de la caserne de Bolzaneto ? Qui se souvient encore de Carlo Giuliani ? De ces journées où ils auront vu l’innocence et la jeunesse anéanties dans le silence, ils reviendront à jamais transformés. Comme la plupart des militants qui tentèrent, à Gênes, de s’opposer à une forme sauvage de capitalisme.

Les éditions Agullo sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Sarah Jane de James Sallis
Traduit de l’anglais (US) par Isabelle Maillet
Paru chez Rivages, 08 Septembre 2021

James Sallis, Sarah Jane, RivagesSurnommée « Mignonne », ce qui ne lui va pas comme un gant, Sarah Jane Pullman a déjà trop vécu pour son jeune âge : famille dysfonctionnelle, fugue à l’adolescence, crimes, petits boulots dans des fast-food… on se demande comment elle parvient à redresser la barre. Elle y arrive et, à sa grande surprise, est engagée comme agent au poste de police de la petite ville de Farr. Lorsque le shérif titulaire disparaît, c’est elle qui prend sa place. Mais Sarah Jane ne se satisfait pas de la situation. Cet homme, Cal, était son mentor, son appui, et elle ne peut accepter qu’il se soit évanoui dans la nature. Elle va découvrir des choses qu’elle ne soupçonnait pas… Grand Prix de Littérature policière pour Le tueur se meurt, James Sallis s’est fait connaître du grand public pour son livre Drive, adapté au cinéma avec Ryan Gosling.

Les éditions Rivages sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Le Film volé de You Sun-Dong
Traduit du coréen par Han Yumi et Hervé Péjaudier
Paru chez Matin calme, 02 Septembre 2021

You Sun-Dong, Le Film volé, Matin calmeLe narrateur est scénariste pour le cinéma. Du moins est-ce son titre, mais son salaire, c’est plutôt en donnant des cours de cinéma dans une fac modeste de Séoul qu’il le gagne. Parce que depuis son premier scénario primé quelques dizaines d’années avant, il n’a pas réussi à placer grand-chose de correct. Alors il joue le jeu, il fait semblant, et couche avec les seules étudiantes qu’il arrive encore à impressionner.

Jusqu’au jour où il va enfin donner à son producteur le scénario de la décennie ! Dont hélas il n’est pas l’auteur…

You Sun-Dong est metteur en scène, scénariste pour la télévision et le cinéma et romancier. Il est né en 1975 en Corée du sud.

Les éditions Matin calme sur Twitter – Instagram – Facebook

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page