Mort à la poésie

Épisode 53 : Warsan Shire

couverture de livre
Warsan Shire – Où j’apprends à ma mère à donner naissance – Traduit de l’anglais par Sika Fakambi – Éditions Isabelle Sauvage 2017

Salut à vous,

Dans l’épisode précédent, je vous parlais de Nii Ayikwei Parkes, traduit par Sika Fakambi. Cette même traductrice a traduit en 2017 pour les éditions Isabelle Sauvage les poèmes de Warsan Shire, adoubée par Nii Ayikwei Parkes.

Warsan Shire est née en 1988 au Kenya de parents somaliens réfugiés. Elle arrive en Grande-Bretagne lorsqu’elle a un an, et devient vingt ans plus tard l’une des grandes figures de la poésie londonienne. En 2016, elle participe même au projet Lemonade de Beyoncé !

Où j’apprends à ma mère à donner naissance est son premier livre traduit en français, parions qu’il y en aura d’autres !

Bonne écoute !

 

RssITunesSpotifyDeezerPodcloud

 

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

RSS iTunes Spotify Deezer Podcloud

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

Illustration : Cécile Le Berre

  •  
    22
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page