Séries

The Last Kingdom

Programme Name: The Last Kingdom – Picture Shows: Uhtred (ALEXANDER DREYMON) – © Carnival Films 2015 – Photographer: Kata Vermes.
Ecrit par Koel

Est-il honnêtement possible de commencer cette série sans avoir vu Game of Thrones et/ou Vikings en tête ?

Non.

Nous avons d’un côté l’histoire d’une invasion venue du nord. Et de l’autre, une lutte incéssante pour l’unification d’un royaume face à un ennemi commun.

Bref, c’est pas gagné.

Pourtant, c’est ce que l’on va tenter de faire.

Tout bouffi que tu es, les gens, de ta très vaste culture sérielle, tu entames le pilote gonflé à bloc d’a priori.

the-last-kingdom

Pffffff…. oh l’autre, ils nous massacrent de la tête d’affiche d’entrée de jeu…
Pffffff…. oh l’autre, ils nous foutent un beau gosse comme acteur principal pour vendre leur bousin aux pucelles stringuées et à la ménagère de moins de 50 ans en mal de sex toy…
Pffffff… oh l’autre, ils nous mettent de l’humour dans un sujet sérieusement historique… euh…
Pffffff… oh l’autre, ils ne nous balancent même pas tout un tas d’effets spéciaux pour masquer une potentielle faiblesse dans l’écriture… gné ?
Aaaaah….tu le sens toi aussi que tu commences à être à court d’arguments pour ne pas enchaîner l’épisode 2 ?

BBC America, qui ne s’est pas encore prononcée sur une éventuelle seconde saison, nous offre ici une série historique, basée sur la saga ‘The Saxon Stories‘ de Bernard Cornwell.
Cette première saison est un condensé des deux premiers romans et nous conte les aventures d’Uthred, un fils de seigneur saxon enlevé et élevé par les envahisseurs danois.
Ce que la série pourrait manquer en atmosphère visuelle et audio, elle le compense en qualité narrative et en interprétation plus que juste des comédiens. Débutants ou confirmés.  C’est un produit brut de pomme qui a tendance à s’affiner et gagner en maturité au même rythme que son héros. La joliesse de ce dernier est assez vite mise au second plan au fur et à mesure que son charme gagne en puissance. Alors, espérons qu’il y aura une suite à ces débuts hardis et prometteurs.

En attendant, toi les gens, t’engageras-tu dans la bataille?
To be continuède…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire