Chronique MusiqueMusique

Villagers – Darling Arithmetic

villagers cover

 

Après le symphonique et luxuriant Awayland, Conor O’ Brien revient avec Darling Arithmetic, un album plus intime et plus simple, mais tout aussi bon voire même meilleur sous des abords plus humbles. On pourrait le dire dès maintenant en fait, c’est son meilleur album, voilà c’est dit.

Composé et enregistré tout seul chez lui, dans sa campagne près de Dublin, il confirme que les Villagers, c’est lui et rien que lui. En 9 titres, il nous invite ainsi à partager ses histoires d’amour qui ont mal fini ou qui finiront mal, via neuf chansons pop folk de haute volée, quelque part entre Barzin et King Creosote, avec une pointe de soul, l’album ayant été influencé, dixit Conor O’Brien lui-même , par Roberta Flack ou Martha and The Vandellas.

Courage, le morceau qui ouvre cet album renvoie directement à Pieces, le titre phare de Becoming A Jackal, son 1er album, détruit, le cœur déchiré en milles morceaux, Conor se reconstruit, se laisse pousser les poils et dénude sa musique (une guitare, une touche de piano ou d’orgues, une batterie discrète).

 

 

Villagers replonge ensuite dans ses amours  (Everything I am Is Yours) par une magnifique ballade folk, tout en toucher subtil. Dawning On Me nous rappelle qu’un autre petit bonhomme a osé l’intimité cette année avec émotion et simplicité et en effet, on pense souvent à Sufjan Stevens plus pour la teneur de l’album que musicalement. Que ce soit les relations mère-fils chez Sufjan ou ici la difficulté de vivre son homosexualité dans la campagne irlandaise (Splendide Hot Scary Summer ou Little Bigot), les 2 se découvrent, s’ouvrent à tous avec classe et retenue, à la fois personnels et universels (« I believe that I am part of  something bigger » sur le superbe So Naive final).

Soul Serene, No One To Blame, So Naive, …on pourrait citer tant l’album est beau de bout en bout, poignant souvent, modeste et radieux à la fois. J’allais presque oublier l’essentiel, la voix de Conor O’Brien, d’une beauté à couper le souffle (écoutez Darling Arithmetic, le morceau, une voix, un piano et des frissons). Villagers nous offre là un magnifique album, fort et simple.

Darling Arithmetic est disponible depuis le 16 avril chez Domino

 

Site OfficielFacebook Officiel Twitter Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page