ÉphémérideMusique

1er septembre : 1970, sortie de l’album « Curtis » de Curtis Mayfield

En 1970, Curtis Mayfield vient tout juste de quitter son groupe, The Impressions, qu’il avait intégré en 1958. Le combo connaissait pourtant de beaux succès durant les années soixante avec notamment des tubes comme We’re a Winner, hymne du Black Power et et Keep On Pushing, celui du Mouvement des droits civiques aux États-Unis, faisant du compositeur Curtis Mayfield l’une des figures de proue de la fierté noire, à l’instar de James Brown ou Sly Stone.

Mais l’artiste a envie d’explorer d’autres territoires musicaux et de composer un album solo qu’il sortira sur le label qu’il vient tout juste de fonder, Curtom Records. Ce sera le tout simplement nommé Curtis, huit titres impeccables sur lesquels Mayfield s’éloigne des sonorités pop-soul classiques de son groupe précédent pour proposer un nouveau son, davantage funk et psychédélique. Il y est question là encore des préoccupations politiques et sociales de l’époque. Le disque s’ouvre ainsi sur les paroles : « Sisters, niggers, whities, jews, crackers /Don’t worry, if there’s hell below, we’re all gonna go » sur la très groovy descente aux enfers de (Dont’ Worry) If There’s a Hell Below, We’re All Going to Go.

L’album, sorti huit mois avant le mythique What’s Going On de Marvin Gaye, reçoit à sa sortie un bel accueil critique et inscrit définitivement Curtis Mayfield dans le panthéon des grands chanteurs soul. Quarante-huit ans après, Curtis n’a pas pris une ride et reste toujours irrésistible. Un disque culte  que chacun se doit d’avoir écouté au moins une fois dans sa vie !

Un grand remerciement au Vilosophe pour sa photographie :  It’s been a miracle for what you’ve done !

  •  
    24
    Partages
  • 22
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer