Tout un poème

22 novembre 2018 : La facture cachée de l’absentéisme

La facture cachée de l’absentéisme
Depuis que je suis loin de toi,
je suis comme loin de moi
comme le chantait si bien qui vous savez,
et moi loin de toi je force un peu sur
le chauffage. Comprends-moi,
la nuit sans tes fesses, je peux ajouter
un plaid, mais rien n’y fait.
Et puis je mange mal, j’achète
de la merde, la voilà la facture
cachée de l’absentéisme.
Heureusement, avant de m’abandonner,
tu m’as laissé un mot d’excuses.
  •  
    11
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer