Théâtre

« À bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra trouver un titre un peu plus percutant », le titre trop long d’un spectacle jubilatoire !

La compagnie dijonnaise des 26000 Couverts anime le théâtre de rue depuis plus de 20 ans avec jubilation. Leur dernière création L’idéal club avait été un spectacle sous chapiteau aux rires ininterrompus, surprenant et fourmillant de détails réalistes ou farfelus !

visuel_26000_abyr_web-114df

Programmé au Grand T, leur nouveau spectacle À bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra trouver un titre un peu plus percutant ou La Sortie de résidence a pour thème la mort. Ce spectacle sur la préparation du spectacle multiplie les mises en abîmes. Le théâtre dans le théâtre, le questionnement sur le régime des intermittents, les subventions des partenaires, la place du metteur en scène (le vrai Philippe Nicolle qui devient chacun de ses comédiens)… Mais aussi les caricatures que l’on peut mettre derrière « le théâtre de rue », la course au visuel grandiose et… faire plus haut que Royal de Luxe !

A force de parler de la mort, la mort s’invite sur le plateau et la magie des 26000 couverts est d’installer le trouble sur la frontière entre réalité et fiction. A ce titre, les quiproquos sur certains rôles sont jouissifs, on aime à s’y laisser prendre. Où commence le spectacle, où finit la vie et finalement, mettre en scène cette fin ridicule (mourir assommé par un gigot congelé pour un végétarien !). En effet, banalisée par le rire, la mort est l’ultime chute, l’ultime blague sur la vie si éphémère, si finalement, légère ! Le travail en cours, bouillonnant de vie, qui nous est présenté, est un pied de nez à la mort, la mort du spectacle, la mort physique.

Au-delà de cette thématique universelle, la force de la compagnie est que chacun se reconnaîtra dans au moins un personnage, le metteur en scène intello, l’actrice jesaistout ronchon… Et chacun pourra rire de ses petits travers et pourra rire de soi-même, le sens premier de l’humour. La compagnie elle-même se rit du théâtre, de son jargon, de ses rôles caricaturaux, de ses mises en scène ampoulées. A titre personnel, le personnage de la bénévole « trrrès présente », avec son t-shirt rouge et son sourire convivial, qui promeut une activité pédagogique théâtralisée pour inciter à recycler nommée « recyclowns », m’a fait… mourir de rire !

Mise en scène : Philippe Nicolle  assisté de Sarah Douhaire
Écriture collective sous la direction de Philippe Nicolle avec la participation de Gabor Rassov
Interprétation : Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Aymeric Descharrières, Servane Deschamps, Pierre Dumur, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Erwan Laurent, Michel Mugnier, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Laurence Rossignol

Site officiel Facebook

Photo bandeau : Raynaud De Lage

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer