Tout un poème

28 mars 2019 : Retraites

Retraites
J’ignorais, alors jeune poète, que très tôt
un marronnier s’imposerait à moi
et que tous les deux mois il me faudrait
écrire un texte sur les retraites,
moi qui n’ai pas grand chose
à en dire, pour qui c’est si loin,
si abstrait, comme pour beaucoup
de ma génération, même si,
même si, en voyant s’accumuler
les livres non lus dans ma chambre
de 9 m² il m’arrive de me dire
que j’aurai le temps de les lire
quand je serai à la retraite et je
choisirai ce moment pour écrire des
poèmes de jeunesse.
  •  
    12
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer