Tout un poème

11 octobre 2018 : RETRAITES

RETRAITES
Écrit par Barz
RETRAITES
Oui c’est une préoccupation essentielle
où l’imagination prend toute la place
mais n’a pas son mot à dire.
La retraite comme l’amour est cette abstraction
que chacun veut toucher du doigt
au moins une fois, pour ne pas avoir
l’impression d’avoir loupé sa vie.
La retraite, elle, ne dure pas trois ans,
c’est jusqu’à ce que la mort nous sépare :
alors pourquoi se précipiter aussi vers le trépas ?
Mes concitoyens ont des considérations qui m’échappent.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.