Tout un poème

7 décembre 2018 : Un samedi à très hauts risques

Un samedi à très hauts risques
Symptôme parfait d’une époque où tout
doit être programmé à l’avance :
faire la fête, un concert, un spectacle,
un enfant, la révolution : qu’importe
l’événement, prévoyons-le, mettons en
place un rétroplanning pour être bien
certains de ne pas se louper, au
cas où nous serions confrontés à
des imprévus. Quelle vulgarité !
« Je n’aime pas les surprises »
est l’une des plus lourdes insultes
à la vie et devrait être passible
d’une lourde peine, la même peine
que procure l’absence
d’un baiser volé.
  •  
    14
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page