Tout un poème

29 novembre 2018 : La fessée c’est vraiment fini ?

La fessée c’est vraiment fini ?
Tandis que ma mère nous fessait,
Mon père voulait en prendre un pour taper sur l’autre,
naturellement je me portais volontaire,
tout comme j’anticipais la fessée
en la réclamant et en feignant
(feignais-je vraiment ?) y prendre plaisir.
Le volontariat dans la punition
est peut-être l’insoumission même :
si nous l’aimons, à quoi bon nous
l’infliger encore ?
  •  
    14
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer