Brèves de Platine

Grand beau temps pour Angel Olsen !

Angel Olsen

Big Time  – Angel Olsen

 

Après un tournant art pop avec le splendide All Mirrors et quelques tentatives synthétiques avec Aisles, son étrange ep de reprises sorti l’année dernière, Angel Olsen nous revient plus traditionnelle mais toujours aussi impressionnante par la grâce de Big Time, son nouveau beau et grand disque.

Enregistré en Californie en compagnie de Jonathan Wilson, son septième album plonge avec délice et tendresse dans une country classique , écrin idéal pour sa sublime voix et un americana magnifiquement orchestré à l’instar de l’inaugural All The Good Times et le morceau titre.

Enregistré peu de temps après le décès de ses 2 parents, Angel Olsen délivre pourtant ici un album rempli de lumières et d’espoirs  (Chasing The Sun, Dream Thing) en quête de nouveaux horizons, chassant les idées noires, elle semble brûler d’une incroyable force intérieure malgré la douleur et la tristesse et n’a jamais semblé aussi épanouie que sur les éblouissants Go Home et Through The Fires.

Le travail de production est remarquable, les cuivres et cordes sont subtilement distillés par le talent d’orfèvre de Drew Erickson et donne vraiment des allures de classique immédiat à Big Time, un disque qui navigue quelque part entre Bob Dylan et Dusty Springfield, et sur lequel on ne le dira jamais assez, Angel Olsen chante divinement bien !

Jagjaguwar – 03 juin 2022

 

Site webFacebookInstagramTwitter

 

Image bandeau : Angela Ricciardi

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page