Littérature EtrangèreNoirs

Aveuglé Stona Fitch

Aveuglé

Eliott Gast, économiste américain, est kidnappé après un dîner à Bruxelles. Après avoir été transporté dans le coffre d’une voiture, commence une détention de quelques semaines dont il ne sait comment elle va se terminer.

L’angoisse des premiers jours laisse petit à petit la place à la certitude que ses ravisseurs ne s’en prendront pas à lui. Il est détenu dans un grand appartement aux fenêtres condamnées mais il a à sa disposition toutes les pièces, une salle de bains, il n’est pas enchaîné. On le nourrit et on lui donne même des livres à sa demande. Par contre, il ne voit pas le visage de ceux qui le détiennent : ils sont cachés derrière des masques. Eliott Gast a alors la certitude qu’une rançon sera demandée et qu’il sera libéré.

Nous assistons dans ce court roman aux pensées intimes d’un homme privé de liberté : de ses questions sur le pourquoi de cette détention, lui qui se considère comme un homme peu important et surtout pas riche au point de payer une rançon importante, à l’évocation des souvenirs d’une vie amoureuse avec sa femme, de sa passion pour la nourriture, de son investissement dans son travail jusqu’à son espoir que son entreprise viendra à son aide.

Aveuglé paraît en ce mois de juin 2015 aux éditions Sonatine dans la nouvelle collection (commencée avec le premier roman d’Ellory, dont nous vous parlions hier !), Sonatine +. Il s’agit donc d’un roman déjà paru en France sous le titre « Sens interdits », titre original : « Senseless ».

Stona Fitch nous entraîne dans une histoire terrifiante mettant en jeu notre voyeurisme et notre désir de violence ou encore notre indifférence face à la souffrance. Livre très actuel puisque il met en scène à la fois le terrorisme idéaliste et les souffrance physiques.

Fitch démonte les mécanismes de défenses d’un homme seul face à la tyrannie de ses ravisseurs mais également face à l’indifférence du monde. Quelle sorte d’indifférence ? Il faut lire ce court roman pour comprendre et aller de surprises en surprises qui évoquent souvent Orange Mécanique dans sa violence et la façon dont sont décrites des scènes terrifiantes.

Aveuglé de Stona Fitch, traduit par Bernard Cohen, Sonatine +, Editions Sonatine, juin 2015

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page