Chroniques Musique

Bibio le minéralogiste de l’amour

Vous m’excuserez par avance pour le pitoyable titre de cet article, mais tel que vous me voyez, j’ai la tête ailleurs, le sac à dos rempli par le plus strict nécessaire, les sunglasses sur le pif et le passeport à la main.

En effet, je me barre au soleil avec pour seul compagnon, le nouvel album de Bibio, A Mineral Love et je me vois déjà siroter quelques subtils cocktails au son du non moins subtil nouveau disque de Stephen James Wilkinson.

Prenons quand même quelques minutes pour vous présenter le bien trop méconnu M. Wilkinson alias Bibio. Le jeune homme orginaire des West Midlands approche gentiment de la quarantaine et est actif depuis maintenant une bonne dizaine d’années.

A Mineral Love est son 7ème album, son 4ème pour le label Warp depuis l’excellentissime Ambivalence Avenue sorti en 2009. Sa présence n’y est pas anodine tant son style se marie parfaitement à l’ambiance et l’esthétique du label de Sheffield.

Il y a en effet beaucoup de Boards Of Canada chez Bibio mais un Boards Of Canada qui ferait un saut dans les 70’s pour se frotter au folk et funk de l’époque. Pour définir son style, on sortira des termes un poil fourre-tout mais définissant bien la largesse d’esprit du bonhomme : Indietronica, Folktronica, Glitch Pop…j’en passe et des meilleurs.

C’est ça Bibio, un regard futuriste en arrière, les pieds dans l’eau et la tête dans les étoiles (Bibio, son pseudo, lui vient de la mouche que son père utilisait pour aller à la pêche).

bibio pochette

Pour ceux qui ne connaissent pas l’univers de Stephen James Wilkinson, commencer par ce A Mineral Love peut-être une excellente chose, car tout d’abord c’est un très bon disque et qu’en plus, c’est sûrement l’œuvre la plus accessible immédiatement de Bibio.

Il plonge en effet dans ses racines et dans sa discothèque qu’on imagine immense pour balayer tout son univers musical : de la pop folk aérienne sur Petals ou Wren Tails, du funk 80’s sur Feeling ou Why So Serious , une pointe de jazz sur Town & Country… Pour l’accompagner, on croisera les voix magnifiques de Olivier Daysoul, Wax Stag et Gotye.

Ca pourrait partir dans tous les sens, manquer de cohésion, mais non, c’est juste parfait, comme un best of de Bibio composé de nouvelles chansons. Anachronique et smooth, cool et brillant, Bibio continue là son petit bonhomme de chemin bordé de jolies couleurs.

Bon, allez hop, je pars en vacances, il peut bien pleuvoir, je m’en fous, Bibio Light Up the Sky !

A Mineral Love est disponible chez Warp Records depuis le 1er avril.

FacebookTwitter

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page