Chroniques Musique

Angel’s Flight, quand Biosphere tutoie le divin.

Autant vous le dire d’emblée : il y a fort longtemps que nous n’avions pas eu d’aussi belles nouvelles du Norvégien Geir Jenssen aka Biosphere. Non pas que le gars ait fait, comme Gas, une pause de vingt ans pour revenir au plus haut niveau ensuite, non, c’est juste que, malgré une discographie pléthorique (22 albums en comptant les lives), il n’a jamais vraiment réitéré la beauté de Substrata, classique Ambient de 1997 ou de Polar Sequencies, live sidérant de 1996. En somme, depuis 1997, hormis la collaboration avec Deathprod (Nordheim Transformed), le parcours de Jenssen est émaillé d’albums aux succès divers (Shenzhou, Cirque), bien au-dessus de la moyenne Ambient mais souvent en deçà de son talent. Jusqu’à ce vol de l’ange, tutoyant le divin. Avant de sortir en format physique ou numérique, Angel’s Flight fut composé à l’origine pour illustrer Uncoordinated Dog, spectacle de danse d’Ingun Bjørnsgaard, inspiré par « La Vieillesse » de Simone de Beauvoir.Confrontation de deux générations à travers huit danseurs, Bjørnsgaard met en exergue l’antagonisme des corps pour en révéler la beauté, la décrépitude, matériau idéal pour Jenssen qui utilisera ces oppositions pour créer une illustration sonore d’une beauté sidérante.

Biosphere

En effet, là où, sur ses précédents albums, il incluait avec plus ou moins de réussite certaines influences (le Aphex Twin de Selected Ambient Works sur Shenzhou, le Coil de Times Machine sur Autour De La Lune ou encore Miles Davis sur Dropsonde), sur Angel’s Flight, le Suédois va puiser beaucoup plus loin dans celles-ci pour les adapter et les amalgamer à sa propre vision de la musique. Il retravaillera donc le quatuor à corde n°14 de Beethoven pour en proposer une relecture Ambient exigeante et abordable, toute en nuance, subtil équilibre entre organique et électronique. Certes, d’autres avant lui ont défriché le terrain, avec plus ou moins de réussite (The Blue Notebooks de Max Richter, la dernière période de Wolfgang Voigt  alias Gas ou encore le Aphex Twin de Next Heap With, concluant en beauté le I Care Because You Do pour les réussites. Le reste de la discographie de Richter pour l’autre versant) mais peu ont su  doser cet équilibre avec autant de justesse que Jenssen sur ce disque. Angel’s Flight est un exercice mêlant contemplation (In The Ballroom par exemple) et sourde inquiétude (As Weird), réussissant sur un même morceau à être hypnotique et mélancolique (Angel’s Flight), tout en ayant une écriture très chorégraphique (on imagine parfaitement le ballet des corps sur Angel’s Flight ou Faith & Reverence).

Mais c’est aussi un grand disque dans son approche des genres, parvenant, grâce à une assimilation assez naturelle du classique, à rendre accessible le Dark Ambient sans toutefois en dénaturer sa nature profonde. Il subsiste dans quasiment chaque morceau une tension, une anxiété, quelque chose de rampant, malsain, profondément oppressant qui reste muselé de par l’apport du quatuor à cordes, ne demandant qu’à s’extirper (et quand il y parvient c’est assez effrayant, pour preuve The Clock & The Dial).  Et pour autant, et là est tout le talent de Jenssen,  il s’en dégage une douce chaleur hypnotique qui vous cueille d’emblée. Enveloppante, dissonante et mélodieuse, une chaleur qui permet non seulement d’atténuer les aspects expérimentaux, rêches, de certaines pièces (et les accepter d’autant plus aisément) mais également les trous d’air de ce vol céleste et souterrain, n’étant pas à une contradiction près. En somme, s’il faut par moment s’accrocher, le vol que nous offre ici Jenssen est somptueux de bout en bout et fait de cet Angel’s Flight l’un des grands disques de ce début d’année. Ni plus, ni moins.


 

Angel’s Flight – BIOSPHERE

 

 

Bandcamp – 22 janvier 2021

 

 

Site webFacebook


Image bandeau : Biosphere / service presse / 2017

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page