Chronique Musique

The Man who changed our world : David Bowie par Local Natives, Field Music et The Magnetic North

Ecrit par David Jegou

Trois pour le prix d’un ! Les membres de Local Natives, Field Music et The Magnetic North ont tous le même titre préféré de Bowie. On rêve qu’ils se croisent sur une piste de danse.

Local Natives : “Let’s Dance”

Taylor Rice : C’est une chanson qui a une importance particulière car Nik Ewing, le bassiste du groupe s’est marié récemment. Nous avons joué “Let’s Dance” à la cérémonie. Nous avons été filmés, et le résultat, à ma grande surprise n’était pas trop mauvais.

Site officielFacebook Twitter

Field Music : “Let’s Dance”

Peter Brewis : Nous étions résidents dans un club à Sunderland une fois par semaine. On achetait des 45t d’occasion pendant la semaine que nous jouions là bas une fois le week-end venu. “Let’s Dance” est le morceau qui mettait systématiquement tout le monde d’accord pour aller danser sur la piste. C’est un summum de la dance music. Nous avons essayé d’apprendre à la jouer à l’époque car nous faisions partie d’un groupe de reprises. Les parties de guitares de Nile Rodgers sont très difficile à reproduire. Il utilise des accords vraiment étranges et compliqués. Le placement de la basse sur le rythme est également très spécifique. Mais même une fois que tu as réussi à maîtriser tout ça, tu peux enfin te consacrer au chant. Mais comment faire pour égaler la façon de chanter de Bowie ? C’est impossible. Tu te demandes combien de prises il a fallu lors de l’enregistrement pour arriver à une telle perfection vocale. Apparemment, pas plus de deux. C’est incroyable. Dire qu’il n’avait que 35 ans à l’époque et qu’il fumait comme un pompier !

Site officielFacebook Twitter

 

 

The Magnetic North : “Let’s Dance”

Hannah Peel : “Let’s Dance” car je garde un excellent souvenir d’une soirée passée à Londres avec Erland. Nous devions rejoindre une fête mais l’adresse ne devait pas être la bonne, nous tournions en rond. Et pour détendre l’atmosphère, il s’est mis à chanter “Let’s Dance” et à danser au milieu de la rue. Nous nous sommes tellement amusés, que ça a sauvé la soirée.

Erland Cooper : (Gêné). Il ne faut pas la croire (rire). Je te mets au défis de passer cette chanson à une soirée et de regarder la réaction des gens. Tout le monde se lève systématiquement pour danser. Même Simon (Tong, troisième membre du groupe), qui ne danse jamais est capable de danser sur cette chanson. Ce n’est pas pour rien que c’est son plus gros succès.

Site OfficielFacebook Twitter

Retrouvez l’ensemble de notre série « The Man who changed our world«  ici

  •  
    26
    Partages
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire